A A

Articles de la categorie Au Parlement

World CleanUp Day : « Nous devons rester attentifs à ne pas nous laisser intoxiquer par les lobbys du plastique »

15 septembre 2018

Laissez un commentaire !

WORLD CLEANUP DAY / DECHETS PLASTIQUES : « NOUS DEVONS RESTER ATTENTIFS A NE PAS NOUS LAISSER INTOXIQUER PAR LES LOBBYS » Samedi 15 septembre, le monde se mobilise contre les déchets… Les plastiques y occupent une place de choix. Bon marché, résistantes et polyvalentes, les matières plastiques ont conquis la planète et tous les secteurs de […]

Marché intérieur : « Pas de doubles standards des produits alimentaires ! »

13 septembre 2018

Laissez un commentaire !

Marché intérieur / Qualité différenciée des produits alimentaires « Pas de doubles standards ! » Le Parlement européen prend position sur le problème des double standards concernant les produits d’une même marque et au packaging similaire mais dont la composition et la qualité diffèrent selon les pays. Le rapport adopté condamne ces pratiques contraires à l’esprit […]

Économie circulaire : « Pas de seconde vie pour les substances interdites ! »

13 septembre 2018

Laissez un commentaire !

Économie circulaire / Plastiques et substances dangereuses « Pas de seconde vie pour les substances interdites ! » Le Parlement européen demande à la Commission européenne d’encadrer de manière plus stricte le recyclage pour éviter de perpétuer la vie de substances préoccupantes pour l’environnement et la santé. Pour le groupe Verts-ALE toutes les substances qui relèvent du […]

Perturbateurs endocriniens : “Le projet de réglementation de la commission est un cadeau empoisonné, dangereux et irresponsable”

20 juillet 2018

Laissez un commentaire !

Perturbateurs endrocriniens : “Le projet de reglementation de la commission est hautement toxique, un cadeau empoisonné, dangereux et irresponsable” juge Michèle Rivasi

En souhaitant remplacer la notion d,”exposition négligeable” par “risque négligeable” et en multipliant jusqu’a 1 000 fois la LMR, en faisant passer la limite maximale de résidus admissible de 0,01 mg/kg à 5-10 msg/kg dans les aliments, la commission joue un jeu dangereux et anti-europeen. 

Cela peut sembler incroyable mais ce projet de texte révèle par l’ONG PAN-Europe est sans doute une des pires choses que j’ai vu passer.

Le projet de la commission qui a fuité est, en l’état, illégal, abusif et dangereux : illégal car ce texte n’est pas en mesure de garantir un haut niveau de protection des habitants de l’UE et de l’environnement comme le prévoit la législation européenne ; abusif car la proposition excède les pouvoirs de la commission en cherchant à changer la loi sous couvert de comitologie ; et inutilement dangereux en souhaitant augmenter les LMR à des niveaux inadmissibles.

“Une proposition empoisonnée”
Cette projet d’acte d’exécution est littéralement irresponsable. La Commission se moque de nous et cherche encore une fois à contourner le pouvoir du parlement européen pour imposer une pratique réglementaire qui sera une porte ouverte legalisant la pollution chronique dus aux perturbateurs endocriniens. Messieurs Juncker et Andriukaitis, alors que l’OMS statue sur l’epidemie de maladies chroniques causées par des polluants présents dans notre environnement et que l’effet cocktail des perturbateurs endocriniens fait l’objet d’études aux conclusions très alarmantes, ce cadeau empoisonné n’est vraiment pas serieux. Les eurodeputes verts feront une objection à ce projet de texte inadmissible.

On est enfin en droit de se demander quels intérêts économiques la commission cherche t elle a protéger à travers cette idée hautement toxique : s’agit il de protéger l’industrie des pesticides dont les résidus imprègnent en nombre croissant nos aliments ? Ou de couvrir le prochain scandale d’une filière alimentaire contaminée à des niveaux sans équivalents ?…

PAN Europ press release

https://www.pan-europe.info/press-releases/2018/07/collapse-endocrine-disruptors%E2%80%99-policy-commission%E2%80%99s-ultimate-gift-pesticide

Loi-cadre européenne climat et énergie : l’Accord de Paris prend forme

Le texte final relatif à loi-cadre européenne sur le climat et l’énergie (gouvernance de l’énergie) a été adopté cette nuit en trilogue. Ce règlement est la transposition au niveau européen de l’Accord de Paris issu de la COP21. Il fixe les moyens d’atteindre collectivement nos objectifs climatiques et énergétiques. Michèle Rivasi et Claude Turmes, co-rapporteurs […]

Déchets plastiques : Il est grand temps d’appliquer une stratégie globale

La Commission européenne a présenté sa proposition sur les produits en matière plastique à usage unique. Celle-ci s’inscrit dans le cadre de la stratégie communautaire visant à réduire l’impact de certains produits plastiques sur l’environnement. La députée danoise Verts-ALE, Margrete Auken, était la rapporteure du Parlement européen pour la directive de 2015 relative à la […]

Qualité de l’air : la Commission saisit enfin la Cour de justice contre les pays récidivistes

La Commission européenne a annoncé aujourd’hui qu’elle saisissait la Cour de justice de l’UE contre six États membres pour infraction à la législation européenne sur la qualité de l’air. La France, la Grande-Bretagne et l’Allemagne sont poursuivies en raison du dépassement des seuils autorisés pour le dioxyde d’azote (NO2). La Hongrie, la Roumanie et l’Italie […]

Glyphosate / Résultats de l’étude pilote de l’institut Ramazzini : « Des paramètres biologiques significatifs sont modifiés, même à des doses considérées comme sûres »

Glyphosate/ Résultats de l’étude pilote de l’institut Ramazzini
« Le glyphosate et herbicides dérivés modifient certains paramètres biologiques significatifs, y compris à des doses officiellement considérés comme sûres ».
L’Institut Ramazzini* a choisi le groupe Verts-ALE pour présenter devant la presse les premiers résultats de son étude pilote mondiale sur le glyphosate.
Cette étude s’inscrit dans un projet scientifique global et indépendant qui devrait être achevé avant 2022, autrement dit, avant le début du processus de renouvellement de l’autorisation du glyphosate.
Cette étude à long terme visant à étudier les effets du glyphosate, et des herbicides dérivés, sous les angles du développement, de la neurotoxicité, des perturbations endocriniennes et de la cancérogénicité est inédite. Son objectif est de fournir des données scientifiques indépendantes sur lesquelles fonder une décision impartiale des autorités publiques quant à l’utilisation du glyphosate et herbicides en comprenant.
Lien vers l’étude Ramazzini : https://glyphosatestudy.org/global-glyphosate-study-pilot-phase/

Déclaration de Philippe Lamberts, Président du groupe Verts-ALE :
« Notre groupe est honoré d’avoir été choisi par l’Institut Ramazzini pour la présentation d’une étude pilote aussi importante. C’est une reconnaissance de la valeur de notre travail. C’est aussi un encouragement à poursuivre notre action pour que prévalent la santé et l’environnement mais aussi la transparence et le respect du travail scientifique. »
Déclaration du Professeure Fiorella Belpoggi, directrice du département Recherche de l’Istituto Ramazzini :
« Même à des seuils considérés comme sûrs, le glyphosate et les formules d’herbicides en comportant modifient certains paramètres biologiques significatifs y compris sur des périodes relativement courtes. A la lumière des résultats obtenus, il est nécessaire d’approfondir la recherche sur la reproduction et le développement mais aussi d’acquérir des données indépendantes sur la cancérogenèse. Ce n’est qu’à cette condition que les pouvoirs publics disposeront de bases scientifiques solides leur permettant de fonder leurs décisions. Nous espérons qu’en plus d’un soutien financier, les institutions de l’UE accepteront de participer au Conseil scientifique qui suivra le déroulement de notre étude. »
Déclaration de Michèle RIVASI, coordinatrice au sein de la Commission spéciale sur le processus d’autorisation des pesticides au sein de l’UE (PEST) :
« Nous avons atteint les limites d’un système qui ne permet plus de protéger efficacement les citoyens des risques liés à la commercialisation de substances chimiques nocives. Notre groupe a demandé une enquête parlementaire sur le processus d’autorisation des pesticides au sein de l’UE pour analyser et corriger les dysfonctionnements actuels. Nous savons que ceux-ci sont en partie liés à des conflits d’intérêts en raison du rôle prédominant de l’industrie dans le processus d’évaluation. Il est urgent de rétablir un équilibre permettant de renouer avec la confiance des citoyens et de s’orienter en fonction de l’intérêt général . »

(*) Fondé il y a 40 ans, l’Institut Ramazzini a étudié plus de 200 agents chimiques présents dans l’environnement et sur les lieux de travail. Ses études – notamment sur le chlorure de vinyle, le chlorure de vinylidène, le benzène, le formaldéhyde, le trichloréthylène -, ont servi de base scientifique pour fixer les seuils d’exposition à diverses substances présentes dans l’environnement ou sur les lieux de travail.

Sécurité des vaccins : La Commission Européenne doit exiger des études de pharmacocinétique pour les vaccins sur le marché !

26 avril 2018

Laissez un commentaire !

Sécurité des vaccins : il est du devoir de la Commission Européenne d’exiger les études de pharmacocinétique pour tous les vaccins présents sur le marché européen ! A l’occasion de la semaine européenne de la vaccination, pour renforcer la sécurité de ces médicaments spécifiques, la députée européenne et spécialiste des questions de santé publique Michèle […]

32e anniversaire de l’accident nucléaire de Tchernobyl

25 avril 2018

Laissez un commentaire !

Communiqué de presse 26 avril 2018 « Il n’y a pas de vie saine après une catastrophe nucléaire » Le 26 avril 1986, l’explosion du réacteur numéro 4 de Tchernobyl marque la première catastrophe nucléaire de grande ampleur en Europe. 32 ans après la catastrophe, qu’est-ce que Tchernobyl nous enseigne ? La députée européenne Michèle Rivasi, agrégé de […]

Bienvenue !

Bienvenue sur le site de Michèle Rivasi.


Twitter FaceBook Flux RSS

Rechercher :

Dernière vidéo :
  • Comment les Verts Européens s’assurent que les citoyens soient véritablement au centre du débat énergétique en Europe – par les députés verts européens Michèle Rivasi et Claude Turmes:

     

Ad Ad

Suivez-moi sur Facebook!

Associations

Archives