Lettre ouverte : La Commission européenne doit surveiller de près l’élection présidentielle brésilienne

Ce mercredi 28 septembre, une lettre ouverte, co-initiée par Michèle Rivasi et signée par 51 eurodéputés, a été adressée à la Commission européenne. Dans ce document, les députés européens lui demandent explicitement de surveiller de près le processus électoral brésilien, en l’absence d’invitation officielle d’une délégation d’observation électorale. (english version below)

En prévision des élections générales brésiliennes du 2 octobre 2022, nous souhaitons exprimer notre profonde inquiétude concernant les attaques systématiques contre les institutions démocratiques au Brésil. Le système de vote électronique brésilien, en vigueur depuis 1996 et considéré comme sûr et fiable, a été la cible d’attaques répétées et infondées de la part du président Jair Bolsonaro. 

La disparition de la démocratie aurait des répercussions internationales. Le Brésil est le pays le plus riche en biodiversité au monde, le 6e plus grand émetteur de carbone, et ses forêts sont cruciales pour lutter contre la crise climatique. Bolsonaro s’est acharné à vider de leur substance les organismes de défense de l’environnement et des droits des autochtones. La déforestation s’est accélérée sous son administration. Les scientifiques avertissent que l’Amazonie est proche du point de basculement, au-delà duquel la forêt tropicale perd sa capacité de récupération et deviendra très probablement une savane, voire un désert. Pour protéger la démocratie au Brésil, il faut reconnaître qu’elle est en danger. En outre, les inégalités se sont intensifiées et 33 millions de Brésiliens – près de 16 % de la population – sont confrontés à la faim. La crise touche particulièrement les habitants des régions les plus pauvres, les Noirs, les familles dirigées par des femmes et ayant des enfants de moins de 10 ans, ainsi que les populations rurales et locales qui souffrent également de l’insécurité de l’eau.

Avec la lettre ci-dessous, nous demandons à la Présidente von der Leyen et au Haut Représentant Borrell de suivre de près la situation et de soutenir les institutions brésiliennes et les organisations de la société civile qui défendent la démocratie. 

English version

 
In anticipation of Brazil’s general elections on 2 October 2022, we want to express our deep concern regarding systematic attacks on democratic institutions in Brazil. The Brazilian electronic voting system, in force since 1996 and regarded as safe and reliable, has been a target of repeated and unfounded attacks by President Jair Bolsonaro. The demise of democracy would have international implications. Brazil is the world’s most biodiverse country, the 6th biggest carbon emitter, and its forests are crucial for fighting the climate crisis. 

With the attached letter, we are asking President von der Leyen and High Representative Borrell to monitor the situation closely and support the Brazilian institutions and civil society organizations defending democracy. 

We must stand together for humans rights and democracy.

La lettre

Commenter

Protected by WP Anti Spam
Par Michèle Rivasi

Suivez-moi sur Facebook

Suivez-moi sur Twitter