A A

Tag Archive | "Fukushima"

LES CICATRICES DU NUCLÉAIRE : LE LOURD HÉRITAGE DE FUKUSHIMA

mercredi, février 14, 2018

0 Comments

  PROGRAMME: télécharger

Restons vigilants sur les importations de nourriture en provenance de zones japonaises contaminées

jeudi, septembre 7, 2017

0 Comments

Communiqué de presse, 7 septembre 2017 Déclaration de Michèle RIVASI, membre de la Commission environnement et santé publique : « Le vote d’aujourd’hui s’oppose clairement à la proposition de la Commission européenne de réduire les contrôles relatifs à la contamination radioactive des denrées alimentaires importées du Japon. Le projet de la Commission européenne prévoyait de réduire le […]

PRESS BRIEFING SUR L’OBJECTION DU PARLEMENT SUR LES CONTRÔLES SUR L’ALIMENTATION EN PROVENANCE DE FUKUSHIMA

mercredi, septembre 6, 2017

0 Comments

Il s’agit d’une objection du Parlement européen à une proposition de la Commission européenne visant à modifier le Règlement d’application (UE) 2016/6 de la Commission du 5 janvier 2016 imposant des conditions particulières à l’importation de denrées alimentaires et d’aliments pour animaux originaires ou en provenance du Japon à la suite de l’accident survenu à […]

La Commission européenne doit s’opposer aux rejets d’eau radioactive dans le Pacifique !

lundi, juillet 24, 2017

0 Comments

Communiqué de presse 24 juillet 2017 Takashi Kawamura, le président de Tokyo Electric Power Company (Tepco), exploitant de la centrale nucléaire de Fukushima et en charge de son démantèlement, a annoncé à plusieurs médias japonais, dont l’agence de presse Kyodo, être prêt à rejeter 770 000 tonnes d’eau radioactive contaminée au tritium dans l’océan Pacifique. Tepco […]

SUSHIS ATOMIQUES – Ne banalisons pas la contamination pour le libre-échange

lundi, juillet 10, 2017

0 Comments

COMMUNIQUE DE PRESSE – Bruxelles, le 10 juillet 2017 Sécurité alimentaire/ Accord commercial UE-Japon Ne banalisons pas la contamination pour le libre-échange Alors que l’UE et le Japon se sont entendus sur la conclusion d’un accord commercial, la Commission européenne a proposé récemment de modifier un règlement d’application concernant les denrées alimentaires importées du Japon (1) […]

Agenda du 7 au 12 mars 2016 – Semaine de session plénière à Strasbourg

lundi, mars 7, 2016

0 Comments

Cette semaine débute à Paris pour une conférence de presse et plusieurs RDV. Je poursuivrai à Strasbourg pour la session plénière avec au menu beaucoup de sujets santé (médicaments vétérinaires, virus zika, tabac...) et enfin, je finirai la semaine avec la commémoration de l'accident nucléaire de Fukushima à Valence

Fukushima : habiter dans la zone ou devenir un paria

mardi, mars 11, 2014

0 Comments

A l’occasion du troisième anniversaire de la catastrophe nucléaire de Fukushima, Michèle RIVASI, vice-Présidente du Groupe des Verts-ALE a reçu au Parlement européen de Strasbourg Naoto MATSUMARA, qui a refusé de quitter les terres de Fukushima suite à la catastrophe nucléaire de mars 2011. « En toute conscience cet homme a accepté d’être une victime des […]

Naoto Matsumura, le « dernier homme de Fukushima », à Strasbourg mardi 11 mars

lundi, mars 10, 2014

0 Comments

Naoto Matsumura viendra présenter au Parlement européen son quotidien dans les territoires contaminés, mais surtout son combat contre cette industrie nucléaire qui l'a privé de son identité, de son patrimoine et de ses droits.

Fukushima: la ville de Paris participe à la dédiabolisation du nucléaire et à la banalisation de son risque

mercredi, janvier 29, 2014

0 Comments

Une opération de communication aussi regrettable que condamnable, car elle participe au processus de dédiabolisation du nucléaire et de banalisation de ses risques, alors même que la situation à Fukushima reste incontrôlable.

Radioprotection: Le lobby du nucléaire prépare l’acceptabilité d’un Fukushima européen avec la complaisance du Parlement européen

jeudi, octobre 24, 2013

3 Comments

Le Parlement européen s’est prononcé aujourd’hui 24 octobre en faveur d’un rapport sur les « normes de base relatives à la protection sanitaire contre les dangers résultant de l’exposition aux rayonnements ionisants », ce qui inclut notamment la protection de la population en cas d’accident nucléaire. Le groupe des Verts/ ALE a voté contre ce […]

Bienvenue !

Bienvenue sur le site de Michèle Rivasi.


Twitter FaceBook Flux RSS

Rechercher :

Dernière vidéo :
  • Communiqué de presse – Strasbourg, 13 novembre 2018

    Avec son objectif d’atteindre la neutralité nette des gaz à effet de serre (GES) dans la seconde moitié de ce siècle, l’Accord de Paris a été salué comme l’accord sur le climat le plus ambitieux à ce jour. Mais il ne peut être ambitieux et efficace seulement si les politiques suivent. Ce mardi 13 novembre 2018, le Parlement européen a approuvé l’accord sur la gouvernance de l’Union de l’énergie et de l’action climatique (+475/-100/Abst 33).  Il ancre le concept de ‘budget carbone’ à l’horizon 2050 dans la législation de l’UE en soulignant la nécessité de parvenir le plus tôt possible à une économie zéro nette émissions.

    Réaction de Michèle Rivasi, eurodéputée du groupe des Verts/ALE et co-rapporteur sur la gouvernance de l’Union de l’énergie réagit :

     

    « Ce règlement va nous permettre de s’orienter vers l’Accord de Paris. Tous les pays de l’UE devront désormais établir des plans d’action nationaux conformes à l’objectif de l’Accord de Paris, qui est de maintenir le réchauffement climatique bien en dessous de 2 °C, pour atteindre une température de 1,5 °C. Pour la première fois, nous avons ancré dans le droit de l’Union la nécessité de parvenir le plus tôt possible à zéro nette émissions de gaz à effet de serre.

    C’est une première, les objectifs 2030 pour le climat (les énergies renouvelables et l’efficacité énergétique) devront être alignés sur un budget carbone de l’UE et une stratégie climatique et énergétique à long terme qui soit compatible avec les objectifs de Paris. Cela nécessite de transformer en profondeur les principaux secteurs émetteurs – plutôt que de procéder à des améliorations marginales pour atteindre des objectifs à court terme.

    Cet accord apporte beaucoup de nouveautés dans la législation européenne. Il demande une stratégie européenne et complète sur le méthane, dont l’impact climatique est d’autant plus élevé que la période de référence choisie est courte, étant donné sa coute vie dans l’atmosphère. La gouvernance pointe aussi la pauvreté énergétique qui est un enjeu à ne pas sous-estimer. Aujourd’hui, personne dans l’Union européenne ne devrait avoir à choisir entre se chauffer, se rafraîchir ou manger.

    Cette gouvernance de l’Union de l’énergie et de l’action climatique ouvre la voie à la transparence et à la participation des collectivités locales à construire l’avenir énergétique et climatique de leur pays. L’accès aux informations pertinentes via une plateforme européenne en ligne, ainsi qu’un dialogue permanent avec les parties prenantes dans l’élaboration ou la révision de plans vont permettre de tenir les gouvernements responsables de leurs objectifs.

    A la COP24 à Katowice, l’attention va se porter sur la mise en œuvre de l’Accord de Paris. Ces éléments de bonne gouvernance sont essentiels pour la crédibilité de l’Union européenne sur la scène internationale. Nous demandons maintenant à la Commission d’apporter une réponse sérieuse et concrète au changement climatique et de mettre en place une stratégie à long terme conforme à la dernière recommandation scientifique relative aux défis soulevés dans le rapport spécial du GIEC sur 1,5 °C. Il n’y a pas de temps à perdre ! »

    Intervention en plénière le 13 novembre 2018:

Ad Ad

Suivez-moi sur Facebook!

Associations

Archives