Mes ambitions pour la stratégie “Farm to Fork”

Les systèmes alimentaires ne peuvent pas résister à des crises telles que la pandémie Covid-19 s’ils ne sont pas durables. Nous devons repenser nos systèmes alimentaires qui représentent aujourd’hui près d’un tiers des émissions mondiales de GES, consomment de grandes quantités de ressources naturelles, entraînent une perte de biodiversité et des effets négatifs sur la santé (dus à la fois à la sous-alimentation et à la suralimentation) et ne permettent pas d’obtenir des rendements économiques et des moyens de subsistance équitables pour tous les acteurs, en particulier pour les producteurs primaires.

La stratégie “de la ferme à la table” est au cœur du Green Deal européen qui vise à rendre les systèmes alimentaires équitables, sains et respectueux de l’environnement. Il est actuellement en cours de discussion au sein des commissions ENVI et AGRI. Voici mes points prioritaires:

1 Un système d’étiquetage nutritionnel harmonisé obligatoire sur la face des emballages alimentaires à l’échelle de l’Union Européenne, fondé sur des données scientifiques indépendantes et robustes. Le label Nutri-Score, qui a été adopté par plusieurs États membres de l’UE, acteurs industriels et des associations de consommateurs, est à ce jour l’étiquette la plus facile à comprendre en matière d’informations nutritionnelles. Cet étiquetage incite les consommateurs à choisir des aliments plus sains, encourage les fabricants à améliorer la qualité nutritionnelle de leurs produits et participe ainsi à la lutte contre l’augmentation des cancers, maladies cardiovasculaires, de l’obésité et du diabète

2Les effets négatifs des aliments ultra-traités sur la qualité du régime alimentaire et sur la santé sont un enjeu important. La face avant des emballages devrait également indiquer clairement le degré de transformation qu’un produit a subi et qu’un système de classification et d’étiquetage des aliments analogue au système NOVA (ou concepts similaires) afin de permettre aux consommateurs de faire des choix éclairés.

3Je souhaite qu’il y ait une révision de la directive sur l’utilisation durable des pesticides et les objectifs de réduction des pesticides, des engrais et des antibiotiques qui assure l’importance de poursuivre ces objectifs par des approches globales et circulaires comme les pratiques agroécologiques. Je demande que la directive inclut des objectifs obligatoires de réduction des pesticides à l’échelle de l’UE (vers une élimination complète des pesticides synthétiques d’ici 2035). D’autre part, chaque État membre devra établir des objectifs de réduction quantitatifs solides, accompagnés de mesures de soutien bien définies garantissant la responsabilité à tous les niveaux afin de contribuer à la réalisation de ces objectifs.

4 Je suis en faveur d’une réduction de la dépendance du secteur de l’agriculture alimentaire à l’égard des intrants, notamment en soutenant un objectif de -50 % d’utilisation des pesticides en 2025 (-80 % d’ici 2030 et suppression progressive de l’utilisation des pesticides chimiques d’ici 2035). La “boîte à outils” de l’agriculteur devrait être fondée sur des mesures préventives, des pratiques agronomiques ainsi que des substances chimiques et des solutions de rechange à celles-ci, telles que la lutte biologique. De plus, je soutiens que l’autorisation de pesticides naturels à faible risque peut assurer un secteur agricole durable dans l’Union européenne.

5 Je souhaite évidemment que les incidences environnementales à dans et hors UE soient prises en compte dans le processus d’autorisation des OGM destinés à être utilisés comme denrées alimentaires et aliments pour animaux. Je défends l’élimination progressive, à l’échelle mondiale, des pesticides qui ne sont plus approuvés dans l’Union européenne et la garantie que les produits chimiques dangereux interdits dans l’Union européenne ne soient pas produits pour l’exportation. Enfin, j’invite instamment la Commission à mettre en œuvre une politique de tolérance zéro à l’égard des résidus de pesticides.

Articles similaires :

Commenter

Protected by WP Anti Spam
Par Michèle Rivasi

Suivez-moi sur Facebook

Suivez-moi sur Twitter