LE DESPOTE D’ANKARA VEUT ANEANTIR LA REVOLUTION ECOLO-LAIQUE DU ROJAVA

Communiqué de presse 
Michèle Rivasi (députée européenne EELV, membre de la Commission Développement au sein du Parlement européen) 
10 octobre 2019, Bruxelles 

KURDES
Le Despote d’Ankara veut anéantir la révolution ecolo-laïque du Rojava  

Le Président turc Erdogan a donc mis ses menaces à exécution, en lançant une nouvelle opération militaire importante contre l’Administration autonome du Nord et de l’Est de la Syrie (AANES, Rojava), avec une invasion terrestre et des bombardements sur les villes frontalières. L’objectif est clair : détruire la zone d’autonomie créée par les Kurdes. Il cherche par là même à anéantir une expérience politique révolutionnaire fondée notamment sur l’écologie, la démocratie directe, l’émancipation des femmes, l’égalité réelle, l’autonomie, la laïcité et les espoirs de paix qu’elle porte. Au Rojava, Kurdes et Arabes, dépassant les mortifères divisions confessionnelles et communautaires, tentent de bâtir une société laïque, démocratique, écologique et égalitaire. Un contre-modèle à la dictature islamo-conservatrice qui sème la terreur dans la Turquie d’Erdogan.

Nous ne pouvons être indifférents au sort des populations civiles qui vivent sur ce territoire et au laisser faire de la communauté internationale. Les victimes pourraient se compter par milliers comme lors de l’invasion d’Afrin l’année dernière, où des milliers de personnes ont été tuées ou sont portées disparues. 

Notre groupe écologiste et régionaliste au Parlement européen prépare une déclaration et une résolution pour demander à l’UE de condamner avec fermeté cette intervention militaire unilatérale et déplorer l’attitude du Président américain suite au retrait des troupes américaines de la région du Rojava pour laisser la Turquie attaquer ceux qui ont participé à la lutte contre Daesh.

Les écologistes soutiennent l’expérience de confédéralisme municipaliste inspirée de Murray Bookchin (théoricien de l’écologie sociale et du municipalisme libertaire) au Kurdistan et les luttes démocratiques en Turquie.

Puisse la communauté internationale se ressaisir. Les kurdes, peuple sans Etat depuis tant de décennies, ne peuvent subir la répression sanglante d’un dictateur en dehors de ses frontières.

Articles similaires :

Commenter

Protected by WP Anti Spam
Par Michèle Rivasi

Suivez-moi sur Facebook

Suivez-moi sur Twitter