A A

Sud-Ouest : De l’éco-orgasme au tour de France pour la santé

 

INITIATIVE

Le 15 novembre, l’ostéopathe Martin Rieussec partira pour sensibiliser aux dangers des polluants dans les cosmétiques

Les adeptes des réseaux sociaux sont peut-être déjà tombés sur une campagne d’information étonnante, lancée par l’association Générations cobayes, non merci.  » Les 7 commandements de l’éco-orgasme « , c’est son nom, attire l’attention et sensibilise les jeunes générations sur les polluants dangereux pour la santé présents dans les cosmétiques, les préservatifs, lubrifiants et sex-toys.

À l’origine, il y a Génération cobayes, une association qui promeut la santé, telle que l’entend l’Organisation mondiale de la santé (OMS), soit  » un état de complet bien-être physique, mental et social « . Elle-même est issue d’un collectif, né en 2009, à l’initiative de Martin Rieussec, ostéopathe oloronais, et d’autres étudiants et associations, tous préoccupés par les liens entre santé et environnement. Ce collectif a été baptisé L’Appel de la jeunesse.

Des soutiens de poids

Ces deux mouvements sont loin d’être simplement des rassemblements de jeunes utopistes. Ils ont déjà rallié à leur cause de nombreux scientifiques,  » lanceurs d’alertes  » et autres décideurs.

Roland Desbordes et Michèle Rivasi, président et fondatrice de la Commission de recherche et d’information indépendantes sur la radioactivité (Criirad), Corinne Lepage et Yves Cochet, anciens ministres de l’Environnement, André Cicolella, président du Réseau environnement santé, le chercheur Gilles-Éric Séralini, ou encore Marie-Monique Robin et Pierre Rahbi, journaliste et écrivain, les soutiennent.

 » Cette classe d’âge ne veut plus subir la pollution, ni le chômage ou le réchauffement climatique  »

C’est à la rencontre de certains de ces soutiens de poids que Martin Rieussec partira effectuer un tour de France, le 15 novembre prochain. Ou plutôt, une moitié de tour de France qui commencera par le quart Sud-Est. Fort du succès de sa dernière campagne  » qui a touché plus de 50?000 jeunes « , le mouvement qui compte 7?000 sympathisants et 500 bénévoles dans le pays,  » s’ouvre désormais à d’autres déterminants de la santé « , explique le jeune ostéopathe militant.

Génération bien-être

 » Cette classe d’âge, que nous avons réussi à toucher, ne veut plus subir la pollution, mais n’a pas non plus envie de subir le chômage ou le réchauffement climatique « , explique-t-il, pensant qu’ » une personne sur six a une maladie chronique et qu’une partie de ces maladies est liée à des causes environnementales.  » Et pour mettre ce lien au  » cœur du processus de décision « , le collectif souhaite justement être une force d’entraînement pour la jeunesse  » qui doit se mettre à l’écoute d’organismes qui ont une expertise « . Comme exemple, Martin Rieussec cite le cas de l’interdiction du bisphénol.  » Il y a eu une médiatisation, un émoi de la population qui s’est mobilisée, et c’est pour ça que la loi est passée.  » C’est le but : que la société civile s’empare des aspects juridiques, en lien avec des experts, pour aboutir à des projets de loi, clé en main.

Articles similaires :

Tags: , , , , ,

Leave a Reply

Bienvenue !

Bienvenue sur le site de Michèle Rivasi.


Twitter FaceBook Flux RSS

Rechercher :

Dernière vidéo :
Ad Ad

Suivez-moi sur Facebook!

Associations

Archives