« Il y a urgence à réduire l’utilisation des pesticides pour protéger les pollinisateurs »

Communiqué de presse
Michele Rivasi
Strasbourg, 18 décembre 2019

Initiative européenne sur les pollinisateurs
« Il y a urgence à réduire l’utilisation des pesticides pour protéger les pollinisateurs »

L’Initiative européenne sur les pollinisateurs a été massivement adoptée aujourd’hui par le Parlement Européen à Strasbourg. Lors du débat mardi 17 décembre, la députée verte Michèle Rivasi a souligné l’urgence d’adopter des mesures cohérentes et contraignantes de réduction de l’utilisation des pesticides si l’on veut inverser la tendance de la disparition des insectes volants – abeilles, coléoptères, papillons, mites – à laquelle nous assistons impuissants.

Pour la députée européenne EELV Michèle Rivasi : 

« La situation des insectes pollinisateurs est dramatique… Plus de 75 % des insectes volants ont disparu des zones protégées en moins de trente ans en Allemagne et 40 % des insectes au niveau mondial sont en déclin.

La proposition de la Commission, publiée l’an passé, n’allait pas assez loin. Le Parlement européen l’a renforcée en demandant notamment l’adoption intégrale de lignes directrices de l’EFSA de 2013 permettant d’évaluer la toxicité aigüe, chronique et larvaire des pesticides sur les abeilles.

Nous demandons également la réduction obligatoire de l’utilisation des pesticides, et l’interdiction dans l’ensemble de l’Union, sans possibilité de dérogation de la production, de la vente et de l’utilisation de tous les pesticides à base de néonicotinoides. Les dérogations trop souvent laxistes accordées par les Etats Membres font que l’on continue de trouver des substances interdites dans les champs. L’usage des pesticides est en grande partie responsable de la disparition des pollinisateurs.

Il y a urgence à agir avec des résultats efficaces et tangibles. Car si les pollinisateurs disparaissent, c’est une large part de la chaine alimentaire qui va s’effondrer. »

Articles similaires :

Commenter

Protected by WP Anti Spam
Par Michèle Rivasi

Suivez-moi sur Facebook

Suivez-moi sur Twitter