WEBINAIRE GLYPHOSATE

Après la Commission PEST, les questions autour du glyphosate ne sont toujours pas résolues

Ce webinaire en ligne a permis de faire le point sur l’état des lieux scientifique du dossier glyphosate.

Quand : Mardi 31 Mai 2022 de 16h à 17h30

Contexte :

· Avec les membres du Parlement européen Jytte Guteland (S&D), Michèle Rivasi, Thomas Waitz (Verts) et Anja Hazekamp (Gauche)

· En collaboration avec les ONG Corporate Europe Observatory (CEO), Pesticide Action Network (PAN), SumOfUs, Health and Environment Alliance (HEAL), GLOBAL 2000 (Friends of the Earth Austria)

Intervenants :

Nina Holland, chercheuse à l’Observatoire de l’Europe industrielle (CEO) · Helmut Burtscher-Schaden, co-initiateur « Stop Glyphosate »

Christopher Portier, expert dans la conception, l’analyse et l’interprétation des données de santé environnementale, ancien directeur associé du NTP

Siegfried Knasmueller, toxicologue génétique, Institut de recherche sur le cancer à l’Université médicale de Vienne

Kurt Straif, médecin et épidémiologiste, ancien chef du programme des monographies du Centre international de recherche sur le cancer de l’OMS · Violette Geissen, agronome, Université de Wageningen, Département des sciences environnementales

Points abordés :

· Les trois demandes de l’initiative citoyenne européenne qui ont été couronnées de succès

· Comment les mêmes études peuvent-elles prouver la cancérogénicité du glyphosate pour certaines organisations (CIRC, tribunaux américains) et son innocuité pour d’autres (ECHA, US-EPA) ?

· Les études de l’industrie, qui ont été gardées secrètes jusqu’à récemment, réfutent-elles la classification du glyphosate comme génotoxique par le CIRC ?

· Que s’est-il passé depuis la classification du glyphosate par le CIRC en tant que cancérogène ?

· « Glyphosate – présence dans l’environnement et impact global sur la santé ».

PRÉSENTATION:

Dans le contexte de la controverse entre la conclusion du CIRC et celle de l’EFSA et de l’ECHA sur la cancérogénicité du glyphosate, le renouvellement de la licence du glyphosate avait été accordé en décembre 2017 pour seulement 5 ans, au lieu de 15 ans comme proposé initialement par la Commission européenne. Alors que cette controverse n’est toujours pas résolue à ce jour, de nouvelles preuves s’accumulent sur l’exposition au glyphosate et les impacts directs et indirects qui en découlent sur la santé humaine et les écosystèmes. De façon surprenante, l’EFSA a récemment annoncé qu’elle n’était pas en mesure de respecter le calendrier de l’évaluation des risques du glyphosate. Pour l’industrie, c’est un cadeau d’une année supplémentaire d’autorisation pour tous ses produits à base de glyphosate dans l’UE.

En janvier 2019, une grande majorité des députés européens ont voté en faveur du rapport final de la commission PEST, fruit des Monsanto Papers et des scandales autour du glyphosate. Cette commission a fait de nombreuses recommandations pour améliorer  » la procédure d’autorisation des pesticides dans l’Union, y compris la méthodologie utilisée et sa qualité scientifique, l’indépendance de la procédure vis-à-vis de l’industrie et la transparence de la prise de décision « . Toutes ces recommandations restent très pertinentes pour le nouveau processus en cours de ré-homologation du glyphosate, mais n’ont pas été mises en œuvre jusqu’à présent. Il est clair qu’il est grand temps de remettre le glyphosate à l’ordre du jour politique de l’UE !

Articles similaires :

Commenter

Protected by WP Anti Spam
Par Michèle Rivasi

Suivez-moi sur Facebook

Suivez-moi sur Twitter