Soignants non vaccinés suspendus : soutenons-les au lieu de les discriminer !

Ce mardi 1er février 2022, des artistes, des citoyens et des politiques se sont rassemblés à Paris pour soutenir les soignants suspendus non vaccinés contre le Covid.

Plusieurs milliers de professionnels de santé ont été sanctionnés en septembre dernier pour avoir refusé l’obligation vaccinale. Ce mardi 1er février 2022, à Paris, ils étaient nombreux à avoir fait le déplacement pour faire entendre leur voix lors d’une grande conférence de presse organisée par Michèle Rivasi, députée européenne, une délégation des 150 collectifs de soignants rassemblés à Paris, des représentants des Collectifs Unis de soignants et l’Union Citoyenne pour la Liberté (UCPL).

« Applaudis hier, discriminés aujourd’hui. » Ce sont les mots d’un infirmier venu témoigner de sa sanction pour appeler médias et citoyens au soutien et aux dons vers des cagnottes locales. Michèle Rivasi, à ses côtés, a manifesté sa colère : « Cette situation installée par la volonté du Président et de ceux qui le conseillent est une honte. Il faut arrêter avec le monde à l’envers. Cette loi anticonstitutionnelle va à l’encontre de l’égalité des droits et de la réglementation européenne. La chasse aux sorcières aux non vaccinés est une aberration républicaine, humaine et scientifique. Je demande la réintégration immédiate des personnels de santé, du social et du médico-social suspendus depuis septembre 2021 et qui font l’objet d’une maltraitance institutionnelle. « 

Des artistes ont également exprimé leur soutien. Parmi eux, la réalisatrice Coline Serreau, l’actrice Anny Duperey et la comédienne Karine Dubernet.

Communiqué de presse : 
Dossier de presse : 
Revoir la conférence de presse dans son intégralité :
Commenter

Protected by WP Anti Spam
Par Michèle Rivasi

Suivez-moi sur Facebook

Suivez-moi sur Twitter