Aliments contaminés à l’oxyde d’éthylène : les états membres doivent appliquer la réglementation européenne

(english below) Madame la Présidente, Madame la Commissaire,
Vous connaissez très bien notre farouche détermination, en tant que députés européens, à soutenir la Commission européenne lorsqu’il s’agit d’améliorer la sécurité alimentaire dans l’Union européenne.
Lors d’une réunion des coordinateurs de crise alimentaire et animale, mardi 13 juillet, votre Commission et les États membres devraient prendre une décision cruciale sur la question de l’oxyde d’éthylène dans les produits alimentaires.

Nous vous exhortons à prendre la décision dont les consommateurs européens ont besoin : protéger leur droit à la sécurité alimentaire, car ce droit pourrait être menacé demain.
Depuis septembre 2021 et la première alerte de la Belgique sur le RASFF, plusieurs États membres semblent n’avoir pas rappelé de produits contaminés contaminés, malgré l’interdiction de l’UE sur l’oxyde d’éthylène. En France, environ 7000 lots de produits ont été retirés. On se demande pourquoi cette situation n’est pas similaire dans d’autres États membres ?

Certains de ces produits auraient été contaminés par des graines de sésame importées d’Inde, d’autres contaminés en Turquie par un additif à base de farine de caroube fourni par la multinationale Cargill. Selon le règlement « Food law » EC 178/2002, les denrées alimentaires importées sur le marché européen doivent respecter la législation alimentaire de l’UE en vigueur.Toute autre décision politique prise aujourd’hui enverrait un signal désastreux à l’industrie agroalimentaire. Cela signifierait qu’à partir de maintenant, l’UE accepterait que des produits contaminés par des substances interdites soient vendus au sein de son marché commun. Cela signifierait que le principe de précaution ne s’applique plus à l’alimentation, sur le sol européen.

Alors que la crise du Covid 19 a mis en évidence les inconvénients du système alimentaire européen, il n’est pas temps de l’affaiblir à nouveau. Conformément à notre soutien à votre engagement en faveur de la souveraineté alimentaire de l’UE, nous, législateurs de l’UE, vous exhortons aujourd’hui à appeler les États membres à respecter la législation en vigueur
et ainsi protéger la santé des citoyens de l’UE.

Nous sommes impatients de vous entendre et de vos services

Benoît Biteau
Claude Gruffat
Martin Haüsling
Sara Matthieu
Piernicola Pédicini
Michèle Rivasi
Sarah Wiener

Dear Madams, President, Commissioner,

You know very well our fierce determination, as Members of the European Parliament,
to support the European Commission when it comes to enhancing food safety in the
European Union.
At a food and feed crisis coordinator meeting, Tuesday July 13th, your Commission
together with Member States, is expected to take a crucial decision on the issue of
ethylene oxide in food products.

We urge you to take the decision that EU consumers need : protect their right to food
safety, as this right could be put at risk tomorrow.
Since September 2021 and the first alert by Belgium on RASFF, several Member States
seem to have not recalled contamined products contaminated, in spite of the EU ban on
ethylene oxide. In France, around 7000 batches of products have been withdrawn. We
wonder why this situation is not similar in other Member States?
Some of these products would have been contaminated by sesame seeds imported from
India, other ones contaminated in Turkey by an additive based on carob flour provided
by the multinational Cargill. According to the « Food law » regulation EC 178/2002, food
which is imported within the European market should respect the applicable EU food
legislation.

Any other political decision taken today would send a disastrous signal to the food
industry. It would mean that from now on, the EU would accept that products
contaminated by banned substances are sold within its common market. It would mean
that the precaution principle does not apply to food anymore, on the European soil.
As the Covid 19 crisis has exposed the downsides of the European food system, it is no
time to weaken it again. In line with our support to your pledge for EU food sovereignty,
we, EU law-makers, urge you today to call on Member States to respect the existing law
and thereby protect the health of EU citizens.

We look forward to hearing from you and your services,

Benoît Biteau
Claude Gruffat
Martin Haüsling
Sara Matthieu
Piernicola Pedicini
Michèle Rivasi
Sarah Wiener

Révélations. Oxyde d’éthylène dans nos aliments : la situation empire, alerte foodwatch https://www.foodwatch.org/fr/communiques-de-presse/2021/revelations-oxyde-dethylene-dans-nos-aliments-la-situation-empire-alerte-foodwatch/
Sésame, psyllium, épices et autres produits rappelés comprenant ces ingrédients – https://www.economie.gouv.fr/dgccrf/sesame-psyllium-epices-et-autres-produits-rappeles-comprenant-ces-ingredients

PHOTO CREDITS : Des résidus d’oxyde d’éthylène ont été détectés en septembre 2020 sur des produits à base de graines de sésame importées d’Inde. FAO/AFP/ARCHIVES – PEDRO COSTA GOMES

Commenter

Protected by WP Anti Spam
Par Michèle Rivasi

Suivez-moi sur Facebook

Suivez-moi sur Twitter