A A

Les associations locales ont été entendues ; la ministre de l’écologie s’oppose à l’import de déchets toxiques à Salaise

 

 

 

 

 

 

 

Cliquez deux fois sur l’image pour plus de lisibilité

Michèle RIVASI, eurodéputée, se réjouit des propos tenus par la Ministre de l’Ecologie, Ségolène ROYAL, concernant le traitement de déchets toxiques australiens à Tredi, à Salaise sur sanne.

L’eurodéputée avait justement sollicité un RDV avec la ministre afin de discuter plus particulièrement de cette affaire d’import de déchets, qui représente de nombreux risques pour la santé et l’environnement des riverains.

« En plus des arguments relevés par la ministre, comme le principe de précaution et le principe de proximité dans le traitement des déchets dangereux, il est inconcevable que l’entreprise australienne Orica fasse venir traiter ses déchets en France alors que l’Australie possède les moyens et toutes les technologies pour les traiter sur place ! » déclare l’eurodéputée écologiste.

« De plus, Tredi n’aurait pas pu incinérer les HCB, car ces déchets toxiques ne brûlent qu’à partir de 1200 degrés, or Tredi est équipée pour monter à une température maximale de 1100 degrés.

Dans une région où la moyenne des cancers est 4 fois supérieure à la moyenne nationale, le traitement de ces déchets par Tredi aurait encore accentué la pollution de l’air et des sols, et aggravé la santé des gens.

La mobilisation citoyenne et les milliers de signatures recueillies par pétition ont poussé la Ministre à se positionner sur cette affaire, et le résultat est, à ce stade, très satisfaisant. Merci Madame la Ministre !»

 

Articles similaires :

Tags: , , , ,

Leave a Reply

Bienvenue !

Bienvenue sur le site de Michèle Rivasi.


Twitter FaceBook Flux RSS

Rechercher :

Dernière vidéo :
Ad Ad

Suivez-moi sur Facebook!

Associations

Archives