[REPLAY] Wébinaire : Santé et médecine intégrative : gestion et prévention du Covid-19 et du Covid long

Mardi 14 juin 2022 s’est tenu, au Parlement européen, un wébinaire sur la santé et la médecine intégrative dans la prévention et la gestion du Covid-19 et du Covid long.

Cette conférence a été organisée par le groupe d’intérêt du Parlement européen sur la santé et la médecine intégrative, avec les présence de Michèle Rivasi, qui présidait cette rencontre, et Tilly Metz, qui ont accueilli différents professionnels spécialisés dans la médecine complémentaire et intégrative.

La pandémie de COVID-19 a rapidement affecté notre vie quotidienne et nos entreprises et a perturbé le commerce et les mouvements mondiaux. Les mesures prises pour combattre le virus ont affecté non seulement l’économie, le travail, les soins de santé, l’éducation, la mobilité et les relations internationales, mais aussi nos comportements, nos droits et nos libertés. Elles ont également conduit à une prise de conscience accrue de l’importance de la santé.

La complémentarité de la médecine intégrative

Des experts ont expliqué comment la médecine complémentaire et intégrative peut améliorer la résilience au Covid-19 et aux infections similaires, réduire le risque de Covid-19 sévère ou d’un Covid long, en favorisant la résilience et la restauration de la santé ; et comment améliorer le rétablissement après un Covid-19 long. 

Un représentant de l’Organisation mondiale de la santé (OMS) a également présenté la position de l’OMS sur les apports de la médecine complémentaire et intégrative dans la gestion du Covid-19.

Les experts invités

Renforcer la résilience : une solution pour le COVID-19 et d’autres maladies infectieuses ?

Certaines conditions médicales courantes exposent les personnes à un risque plus élevé de maladie grave et de décès dus au Covid-19. Près de deux tiers des hospitalisations dues au Covid-19 peuvent être attribuées à l’obésité, au diabète, à l’hypertension et à l’insuffisance cardiaque. Un système de santé qui se concentre sur l’amélioration de la santé pourrait prévenir toutes ces conditions dans une large mesure.

De nombreuses personnes ne sont pas touchées ou développent une maladie bénigne, car les maladies infectieuses comportent deux facteurs : le microbe d’une part, et la santé et la résilience de la population d’autre part. La réduction de la susceptibilité par la mise en place d’un système immunitaire efficace doit faire l’objet d’une attention particulière en cette période cruciale. 

Plus de 40 % des personnes qui ont ou ont eu le Covid-19 présente un Covid long et parmi les personnes qui ont dû être hospitalisées, les statistiques montent à 57 %. Le rétablissement de ces syndromes post-viraux sera grandement facilité en offrant aux patients l’accès à des interventions de médecine complémentaire et intégrative visant à restaurer leur santé.

Importance du débat et de la controverse

Replay de l’événement en français : 

Commenter

Protected by WP Anti Spam
Par Michèle Rivasi

Suivez-moi sur Facebook

Suivez-moi sur Twitter