A A

Article du Dauphiné Libéré et texte intégral de mes 13 voeux pour 2013

 

 

Les 13 vœux pour 2013
« Chères Valentinoises, Chers Valentinois, Monsieur le Maire, Chers collègues,
Bonsoir à toutes et à tous,
Pour 2013, je formule 13 vœux :
Mon premier vœu va à la Planète : 2012 a connu l’échec des accords de Doha pour limiter les émissions de gaz à effet de serre ; les Etats membres concernés par cet accord représentent seulement 15% des émissions de gaz à effet de serre mondiales.
2013 devra être l’année de la prise de conscience que la crise n’est pas seulement économique et sociale, mais aussi écologique. On a une seule planète, respectons la, préservons la.
Mon deuxième vœu va à l’Afrique : que notre intervention au Mali permette rapidement d’empêcher la progression des djihadistes et qu’une solution de compromis politique permette de retrouver l’unité et une paix durable au Mali. Je devrais justement partir en mission parlementaire européenne la semaine prochaine au Mali pour trouver une issue politique à la crise actuelle.
Mon troisième vœu va aux otages : une pensée pour eux et leur famille, et surtout un espoir collectif pour la libération de nos 8 compatriotes en Afrique, après la mort de l’otage français en Somalie, Denis ALLEX.

Mon quatrième vœu va à l’Europe et les perspectives de l’Union en 2013 : 2012 a servi à colmater les brèches et à répondre à l’urgence de la crise de l’euro.
2013 sera l’année des réformes : il faut renforcer notre gouvernance politique, économique et sociale de l’Europe. L’Europe doit être un moteur pour des propositions et des actions dans le domaine du climat, de la solidarité et de la démocratie. 2013 sera aussi l’année du budget pour 2014-2020, notamment celui de la Politique Agricole Commune et de la politique régionale, qui permet de financer des projets innovants sur notre territoire. J’ai justement crée le Club Europe Sud Rhône-Alpes avec les CCI de la Drôme et de l’Ardèche pour informer et orienter les collectivités, entreprises et associations pour le financement européen de leurs projets.

Mon cinquième vœu concerne l’Europe et les citoyens : 2013 est l’année européenne des citoyens. L’Europe doit devenir un exemple de démocratie, et non une « usine à gaz » où seuls la Commission européenne et les Etats membres décident. Je vous rappelle que ma permanence de députée européenne vous est ouverte au 9 avenue du Champ de Mars.

Mon sixième vœu est formulé en faveur de l’Europe, toujours, et de la transparence et la lutte contre les conflits d’intérêts. En 2013, il faut transformer l’Europe pour plus de transparence et d’indépendance. J’ai publié en 2012 une lettre ouverte sur les OGM et pour la sécurité alimentaire. Je me bats également pour plus de transparence au sein des agences européennes, notamment celle du médicament, pour éviter un nouveau Médiator, et l’Agence européenne pour la sécurité alimentaire.

Mon septième vœu va à la France : il faut sortir de la crise par une dynamique audacieuse sur l’économie, la fiscalité, et une redistribution équitable des revenus.
Mon huitième vœu formule l’espoir de vivre mieux dans une société française accessible à tous. Notre société doit se préoccuper des plus fragiles, des plus vulnérables et qui protège notre environnement et notre santé.

Mon neuvième vœu pour 2013 est que la France s’engage enfin dans la transition énergétique, grâce au grand débat qui est en train de s’ouvrir. Il faut investir dans l’avenir de l’économie verte, qui pourra fournir un travail à chacun, facteur de bien être et d’épanouissement.
Mon dixième vœu va à la Région Rhône-Alpes ; pour que cette région, l’une des plus attractives de France, grâce à la diversité de ses paysages, à sa gastronomie, à son économie, devienne exemplaire pour son éco-développement.
Mon onzième vœu va au département de la Drôme : c’est le premier département bio de France avec 12% de ses terres agricoles en bio. Que 2013 les porte à 13% et même plus, pour atteindre 30% en 2020. Partout dans le département, préservons les terres agricoles, installons des agriculteurs et développons une agriculture de proximité.

Mon douzième vœu va à Valence Agglo : que Valence continue d’aller de l’avant ; Qu’elle soit un rempart à la crise économique et sociale, qu’elle devienne de plus en plus verte, conviviale et laïque.

Enfin, mon treizième vœu va à chacun de vous, à chaque valentinoise, à chaque valentinois.
Bonheur, Santé, Joie, Amour, Travail, Humour, Humilité, Humanité, Amitié, Famille, Sincérité, Engagement.
A vous de choisir dans ce bouquet de vœux pour 2013 !
Merci à tous, J’aurais grand plaisir à vous retrouver à la fin de cette soirée conviviale
Michèle RIVASI

Articles similaires :

Tags: , ,

Leave a Reply

Bienvenue !

Bienvenue sur le site de Michèle Rivasi.


Twitter FaceBook Flux RSS

Rechercher :

Dernière vidéo :
  • Communiqué de presse – Strasbourg, 13 novembre 2018

    Avec son objectif d’atteindre la neutralité nette des gaz à effet de serre (GES) dans la seconde moitié de ce siècle, l’Accord de Paris a été salué comme l’accord sur le climat le plus ambitieux à ce jour. Mais il ne peut être ambitieux et efficace seulement si les politiques suivent. Ce mardi 13 novembre 2018, le Parlement européen a approuvé l’accord sur la gouvernance de l’Union de l’énergie et de l’action climatique (+475/-100/Abst 33).  Il ancre le concept de ‘budget carbone’ à l’horizon 2050 dans la législation de l’UE en soulignant la nécessité de parvenir le plus tôt possible à une économie zéro nette émissions.

    Réaction de Michèle Rivasi, eurodéputée du groupe des Verts/ALE et co-rapporteur sur la gouvernance de l’Union de l’énergie réagit :

     

    « Ce règlement va nous permettre de s’orienter vers l’Accord de Paris. Tous les pays de l’UE devront désormais établir des plans d’action nationaux conformes à l’objectif de l’Accord de Paris, qui est de maintenir le réchauffement climatique bien en dessous de 2 °C, pour atteindre une température de 1,5 °C. Pour la première fois, nous avons ancré dans le droit de l’Union la nécessité de parvenir le plus tôt possible à zéro nette émissions de gaz à effet de serre.

    C’est une première, les objectifs 2030 pour le climat (les énergies renouvelables et l’efficacité énergétique) devront être alignés sur un budget carbone de l’UE et une stratégie climatique et énergétique à long terme qui soit compatible avec les objectifs de Paris. Cela nécessite de transformer en profondeur les principaux secteurs émetteurs – plutôt que de procéder à des améliorations marginales pour atteindre des objectifs à court terme.

    Cet accord apporte beaucoup de nouveautés dans la législation européenne. Il demande une stratégie européenne et complète sur le méthane, dont l’impact climatique est d’autant plus élevé que la période de référence choisie est courte, étant donné sa coute vie dans l’atmosphère. La gouvernance pointe aussi la pauvreté énergétique qui est un enjeu à ne pas sous-estimer. Aujourd’hui, personne dans l’Union européenne ne devrait avoir à choisir entre se chauffer, se rafraîchir ou manger.

    Cette gouvernance de l’Union de l’énergie et de l’action climatique ouvre la voie à la transparence et à la participation des collectivités locales à construire l’avenir énergétique et climatique de leur pays. L’accès aux informations pertinentes via une plateforme européenne en ligne, ainsi qu’un dialogue permanent avec les parties prenantes dans l’élaboration ou la révision de plans vont permettre de tenir les gouvernements responsables de leurs objectifs.

    A la COP24 à Katowice, l’attention va se porter sur la mise en œuvre de l’Accord de Paris. Ces éléments de bonne gouvernance sont essentiels pour la crédibilité de l’Union européenne sur la scène internationale. Nous demandons maintenant à la Commission d’apporter une réponse sérieuse et concrète au changement climatique et de mettre en place une stratégie à long terme conforme à la dernière recommandation scientifique relative aux défis soulevés dans le rapport spécial du GIEC sur 1,5 °C. Il n’y a pas de temps à perdre ! »

    Intervention en plénière le 13 novembre 2018:

    La gouvernance de l’Union de l’énergie est un bel exemple de réussite européenne:

    Vidéo Europarl TV:

    Réaction de Michèle Rivasi sur la Stratégie climat 2050 de la Commission européenne:

    Articles similaires :

Ad Ad

Suivez-moi sur Facebook!

Associations

Archives