A A

Présentation de l’équipe de campagne d’Eva Joly

01 Déc 2011

Communiqués, Medias

Eva Joly vient à l’instant de présenter à la presse son équipe de campagne pour l’élection présidentielle: la voici!

Direction de campagne : Stéphane Sitbon-Gomez
Conseiller politique, stratégie, études et programme : Patrick Farbiaz
Déléguée aux comités locaux : Marianne Boul’ch
Déléguée aux mouvements sociaux : Ariane Calvo
Chargé de mission : Nicolas Thierry
Responsable événements : Alexis Braud
Responsable administrative et financière : Murielle le Baccon
Cabinet : Ricardo Coronado, Coralie Guillot, Murielle le Beherec, Anne Groux

Direction de la communication, de la stratégie et porte-parolat : Sergio Coronado
Porte-paroles : José Bové, Michèle Rivasi, Dominique Voynet
Veille et riposte : Guillaume Vuilletet
Responsable médias et relations presse : Agathe Remoué (presse@evajoly.fr)

Direction de la mobilisation : Julien Bayou
Animation et stratégie réseaux sociaux : Elise Aubry
Campagne web et direction artistique : Elliot Lepers
Animation web : Edouard Mathieu

Projet présidentiel : Philippe Meirieu, Lucile Schmid
Conseiller économique et social : Pascal Canfin
Préparation de l’an 1 de la mandature : Robert Lion
Chargé de coordination : Damien Demailly

Co-présidents du conseil stratégique : Cécile Duflot, Noël Mamère
Membres : François Alfonsi (RPS), Denis Baupin, José Bové, Pascal Durand, Yannick Jadot, François de Rugy, Antoine Waechter (MEI), Francine Bavay, Sandrine Bélier, Karima Delli, Hélène Flautre, Michèle Rivasi, Dominique Voynet

Coordination du conseil d’action et de proposition : Jacques Archimbaud
Relations avec les intellectuels : Esther Benbassa

Alimentation et ESS : Alain Lipietz
Réforme fiscale : Eva Sas
Macroéconomie et politique industrielle : Jérôme Gleizes
PME et artisanat : Andrée Buchmann
Réforme du système financier : Shahin Vallée
Questions sociales : Sandrine Rousseau
Libertés numériques : Frédéric Neau
Culture : Marie Blandin
Relations avec les acteurs culturels : Corinne Rufet
Immigration : Corinne Bouchoux
Urgences sociales : Xavier Emmanuelli
Logement : Emmanuelle Cosse
Lutte contre les précarités : Augustin Legrand
Santé : David Belliard
Conditions de travail : François Desriaux
Services publics : Laurence Abeille
Solidarité entre les générations : Serge Guérin
Jeunesse : Karima Delli
Vie étudiante : Stanislas Mendy
Énergie et climat : Hélène Gassin
Transition écologique : Denis Baupin
Eau : Jacques Perreux
Biodiversité : Sandrine Bélier
Transports : Pierre Serne
Agriculture : René Louail
Mer et littoral : Jannick Moriceau
Droits humains et affaires internationales : Hélène Flautre
Europe : André Gattolin
Égalité femmes/hommes : Alix Béranger
Éducation : Philippe Meirieu
Justice : Pascal Durand
Réforme des institutions : Bastien François
Questions de société : Anne Souyris
Lutte contre les discriminations : Caroline Mecary
Égalité territoriale et politique de la ville : Eros Sana
Aménagement du territoire : Claire Monod

Président du comité de campagne (bureau exécutif, parlementaires et secrétaires régionaux) : Jean-Vincent Placé
Relations avec le mouvement : David Cormand
Relations avec la coopérative : Marie Bové
Relations avec les régions : Jean Desessard

Président de l’association de financement de la campagne présidentielle d’Eva Joly : Bruno Delport
Trésorier : Yves Contassot
Secrétaire : Martine Lebranchu

Articles similaires :

Tags: , ,

One Response to “Présentation de l’équipe de campagne d’Eva Joly”

  1. VIERON dit :

    super
    une dromoise qui est porte parole des ecologistes
    une bonne nouvelle
    jean paul vieron

Leave a Reply

Bienvenue !

Bienvenue sur le site de Michèle Rivasi.


Twitter FaceBook Flux RSS

Rechercher :

Dernière vidéo :
  • Communiqué de presse – Strasbourg, 13 novembre 2018

    Avec son objectif d’atteindre la neutralité nette des gaz à effet de serre (GES) dans la seconde moitié de ce siècle, l’Accord de Paris a été salué comme l’accord sur le climat le plus ambitieux à ce jour. Mais il ne peut être ambitieux et efficace seulement si les politiques suivent. Ce mardi 13 novembre 2018, le Parlement européen a approuvé l’accord sur la gouvernance de l’Union de l’énergie et de l’action climatique (+475/-100/Abst 33).  Il ancre le concept de ‘budget carbone’ à l’horizon 2050 dans la législation de l’UE en soulignant la nécessité de parvenir le plus tôt possible à une économie zéro nette émissions.

    Réaction de Michèle Rivasi, eurodéputée du groupe des Verts/ALE et co-rapporteur sur la gouvernance de l’Union de l’énergie réagit :

     

    « Ce règlement va nous permettre de s’orienter vers l’Accord de Paris. Tous les pays de l’UE devront désormais établir des plans d’action nationaux conformes à l’objectif de l’Accord de Paris, qui est de maintenir le réchauffement climatique bien en dessous de 2 °C, pour atteindre une température de 1,5 °C. Pour la première fois, nous avons ancré dans le droit de l’Union la nécessité de parvenir le plus tôt possible à zéro nette émissions de gaz à effet de serre.

    C’est une première, les objectifs 2030 pour le climat (les énergies renouvelables et l’efficacité énergétique) devront être alignés sur un budget carbone de l’UE et une stratégie climatique et énergétique à long terme qui soit compatible avec les objectifs de Paris. Cela nécessite de transformer en profondeur les principaux secteurs émetteurs – plutôt que de procéder à des améliorations marginales pour atteindre des objectifs à court terme.

    Cet accord apporte beaucoup de nouveautés dans la législation européenne. Il demande une stratégie européenne et complète sur le méthane, dont l’impact climatique est d’autant plus élevé que la période de référence choisie est courte, étant donné sa coute vie dans l’atmosphère. La gouvernance pointe aussi la pauvreté énergétique qui est un enjeu à ne pas sous-estimer. Aujourd’hui, personne dans l’Union européenne ne devrait avoir à choisir entre se chauffer, se rafraîchir ou manger.

    Cette gouvernance de l’Union de l’énergie et de l’action climatique ouvre la voie à la transparence et à la participation des collectivités locales à construire l’avenir énergétique et climatique de leur pays. L’accès aux informations pertinentes via une plateforme européenne en ligne, ainsi qu’un dialogue permanent avec les parties prenantes dans l’élaboration ou la révision de plans vont permettre de tenir les gouvernements responsables de leurs objectifs.

    A la COP24 à Katowice, l’attention va se porter sur la mise en œuvre de l’Accord de Paris. Ces éléments de bonne gouvernance sont essentiels pour la crédibilité de l’Union européenne sur la scène internationale. Nous demandons maintenant à la Commission d’apporter une réponse sérieuse et concrète au changement climatique et de mettre en place une stratégie à long terme conforme à la dernière recommandation scientifique relative aux défis soulevés dans le rapport spécial du GIEC sur 1,5 °C. Il n’y a pas de temps à perdre ! »

    Intervention en plénière le 13 novembre 2018:

    Articles similaires :

Ad Ad

Suivez-moi sur Facebook!

Associations

Archives