A A

Tag Archive | "Médicaments"

Scandale de l’Androcur et risques de méningiomes : Exigeons le retrait immédiat de ces médicaments !

vendredi, septembre 7, 2018

0 Comments

Scandale de l’Androcur et risques de méningiomes : Exigeons le retrait immédiat de ces médicaments ! Michèle Rivasi (Députée européenne EELV, initiatrice de l’opération Mains propres sur la santé, auteure du livre Le racket des laboratoires pharmaceutiques et comment en sortir) réagit suite aux résultats de l’étude sur l’Androcur réalisée à l’hôpital Lariboisière.   « Cela […]

Rapport Buzin « information et médicaments » : C’est toute la pharmacovigilance qu’il faut renforcer

lundi, septembre 3, 2018

0 Comments

Médicaments : Mme Buzyn veut améliorer l’information mais c’est toute la pharmacovigilance qu’il faut renforcer pour éviter de nouveaux scandales sanitaires Michèle RIVASI, députée européenne écologiste, normalienne et agrégée en biologie, auteure du « Racket des laboratoires pharmaceutiques et comment en sortir », rappelle ses propositions en matière de pharmacovigilance, en complément de celles contenues dans le […]

Soutien à la Marche des Cobayes

lundi, avril 23, 2018

0 Comments

Soutien à la Marche des Cobayes pour la santé environnementale du 1er mai au 30 juin 2018

Questionnaire à l’attention des candidats à la présidentielle

mardi, mars 7, 2017

0 Comments

VERS UNE AUTRE POLITIQUE DU MEDICAMENT ET DES VACCINS Pour en finir avec la capture scientifique et réglementaire de l’industrie pharmaceutique Pour réaliser 10 milliards d’euros d’économies sur nos dépenses de Sécurité sociale Pour restaurer la confiance des français pour les vaccins Madame la candidate, Monsieur le candidat, La santé est la première préoccupation quotidienne des […]

Prix des médicaments: le Parlement européen insiste sur l’accessibilité et la baisse des prix

jeudi, mars 2, 2017

0 Comments

Dans un rapport voté ce jeudi, le Parlement européen interpelle la Commission et les États membres sur l’urgence de mettre en place des mesures pour faire baisser les prix de certains médicaments et en finir avec les abus concernant la propriété intellectuelle. Réaction de Michèle RIVASI, membre de la Commission santé et environnement : « […]

Uvestérol D: après la mort d’un nourisson, des questions qui exigent des réponses

mercredi, janvier 4, 2017

0 Comments

On a appris ce lundi 2 janvier dans le Figaro la mort d'un nourrisson après la prise de l'Uvestérol D, un médicament utilisé contre la carence en vitamine D. Et ce malgré les alertes répétées depuis 11 ans.

Après le scandale du Mediator, celui de la Dépakine: faisons toute la transparence pour les victimes!

jeudi, août 25, 2016

0 Comments

Alors que le Ministère de la santé vient de reconnaître que plus de 14 000 femmes enceintes ont été exposées à la Dépakine (antiépileptique) entre 2007 et 2014, l'ampleur de la catastrophe n'est pas encore réellement prise en compte pas les autorités.

La campagne de Médecins du monde contre le prix exorbitant des médicaments? (Auto)Censurée!

lundi, juin 13, 2016

0 Comments

Dans un contexte d’explosion du prix de certains médicaments, Médecins du monde lance une campagne choc pour dénoncer les pratiques des laboratoires pharmaceutiques.

Appel des 110 cancérologues: explosion du prix des nouveaux médicaments, mettons fin à l’économie casino des labos

mardi, mars 15, 2016

0 Comments

110 cancérologues ont lancé ce jour un appel pour dénoncer le coût exorbitant des nouveaux traitements anti-cancer alors même que le coût de la recherche – développement diminue.

Médicaments vétérinaires: la lutte contre l’abus d’antibiotiques s’intensifie à l’échelon communautaire

jeudi, mars 10, 2016

0 Comments

Alors que toutes les règles européennes concernant les médicaments vétérinaires ont déjà été codifiées dans un seul texte, leur interprétation continue de diverger entre États membres entravant le bon fonctionnement du marché intérieur et le progrès sanitaire aux plans vétérinaire et humain.

Bienvenue !

Bienvenue sur le site de Michèle Rivasi.


Twitter FaceBook Flux RSS

Rechercher :

Dernière vidéo :
  • Communiqué de presse – Strasbourg, 13 novembre 2018

    Avec son objectif d’atteindre la neutralité nette des gaz à effet de serre (GES) dans la seconde moitié de ce siècle, l’Accord de Paris a été salué comme l’accord sur le climat le plus ambitieux à ce jour. Mais il ne peut être ambitieux et efficace seulement si les politiques suivent. Ce mardi 13 novembre 2018, le Parlement européen a approuvé l’accord sur la gouvernance de l’Union de l’énergie et de l’action climatique (+475/-100/Abst 33).  Il ancre le concept de ‘budget carbone’ à l’horizon 2050 dans la législation de l’UE en soulignant la nécessité de parvenir le plus tôt possible à une économie zéro nette émissions.

    Réaction de Michèle Rivasi, eurodéputée du groupe des Verts/ALE et co-rapporteur sur la gouvernance de l’Union de l’énergie réagit :

     

    « Ce règlement va nous permettre de s’orienter vers l’Accord de Paris. Tous les pays de l’UE devront désormais établir des plans d’action nationaux conformes à l’objectif de l’Accord de Paris, qui est de maintenir le réchauffement climatique bien en dessous de 2 °C, pour atteindre une température de 1,5 °C. Pour la première fois, nous avons ancré dans le droit de l’Union la nécessité de parvenir le plus tôt possible à zéro nette émissions de gaz à effet de serre.

    C’est une première, les objectifs 2030 pour le climat (les énergies renouvelables et l’efficacité énergétique) devront être alignés sur un budget carbone de l’UE et une stratégie climatique et énergétique à long terme qui soit compatible avec les objectifs de Paris. Cela nécessite de transformer en profondeur les principaux secteurs émetteurs – plutôt que de procéder à des améliorations marginales pour atteindre des objectifs à court terme.

    Cet accord apporte beaucoup de nouveautés dans la législation européenne. Il demande une stratégie européenne et complète sur le méthane, dont l’impact climatique est d’autant plus élevé que la période de référence choisie est courte, étant donné sa coute vie dans l’atmosphère. La gouvernance pointe aussi la pauvreté énergétique qui est un enjeu à ne pas sous-estimer. Aujourd’hui, personne dans l’Union européenne ne devrait avoir à choisir entre se chauffer, se rafraîchir ou manger.

    Cette gouvernance de l’Union de l’énergie et de l’action climatique ouvre la voie à la transparence et à la participation des collectivités locales à construire l’avenir énergétique et climatique de leur pays. L’accès aux informations pertinentes via une plateforme européenne en ligne, ainsi qu’un dialogue permanent avec les parties prenantes dans l’élaboration ou la révision de plans vont permettre de tenir les gouvernements responsables de leurs objectifs.

    A la COP24 à Katowice, l’attention va se porter sur la mise en œuvre de l’Accord de Paris. Ces éléments de bonne gouvernance sont essentiels pour la crédibilité de l’Union européenne sur la scène internationale. Nous demandons maintenant à la Commission d’apporter une réponse sérieuse et concrète au changement climatique et de mettre en place une stratégie à long terme conforme à la dernière recommandation scientifique relative aux défis soulevés dans le rapport spécial du GIEC sur 1,5 °C. Il n’y a pas de temps à perdre ! »

    Intervention en plénière le 13 novembre 2018:

Ad Ad

Suivez-moi sur Facebook!

Associations

Archives