A A

Tag Archive | "danger"

HOMMAGE A BRUNO BARRILLOT Lanceur d’alerte contre les essais nucléaires

lundi, mars 27, 2017

0 Comments

COMMUNIQUE DE PRESSE Lundi 27 mars 2017 Bruno Barrillot s’en est allé. Je tiens à rendre hommage à ce lanceur d’alerte sur les conséquences des essais nucléaires qui a co-fondé l’Observatoire des armements. Je l’ai bien connu au moment de la CRIIRAD et mes pensées et ma sympathie vont vers ses proches et ses amis […]

SOS HOPITAL Comment sortir de l’état d’urgence ?

jeudi, février 2, 2017

0 Comments

La fédération hospitalière de France présente vendredi son plan pour en finir avec la déliquescence de l’hôpital public, hier fleuron de notre système de santé publique. La santé est la première préoccupation quotidienne des Français devant la question du pouvoir d’achat et de l’emploi si en croit les derniers sondages. La remise en cause par […]

Nanoparticules dans l’alimentation : des risques confirmés par l’INRA

vendredi, janvier 20, 2017

0 Comments

Des chercheurs de l'INRA viennent de confirmer les risques que fait peser sur notre santé la présence de dioxyde de titane sous forme nanoparticulaire dans notre alimentation.

Gaz de schiste dans la région de Montélimar ; des risques de voir Total récupérer son permis d’exploration

vendredi, janvier 8, 2016

0 Comments

Suite à la plainte que j’ai déposé en 2011, ce vendredi 8 janvier, le Tribunal Administratif de Cergy-Pontoise examinait la légalité de l’abrogation du permis d’exploration de gaz de schiste dit de Montélimar, détenu dès mars 2010 par le pétrolier Total , puis abrogé en Octobre 2011 suite à l’adoption de la loi interdisant la fracturation hydraulique.

Gaz de schiste : les forages pourraient être relancés pendant la COP21

mercredi, novembre 4, 2015

1 Comment

Début 2011, José Bové et Michèle Rivasi saisissaient la justice d'une demande d'annulation des Permis de Nant et de Montelimar délivrés en 2010 dès que l'existence de ces autorisations a été révélée.

Enfin la reconnaissance de l’électrosensibilité par la justice française !

lundi, octobre 26, 2015

0 Comments

En Juillet 2015, un jugement du Tribunal du Contentieux de l'incapacité de Toulouse reconnaissait le droit à une allocation pour le handicap "d'électrosensibilité" et demandait ainsi à la MDPH (Maison Départementale des Personnes Handicapées) de l'Ariège d'appliquer cette décision.

Catastrophe des boues rouges en Hongrie – Les rejets industriels toxiques doivent être encadrés et les industriels responsabilisés

jeudi, octobre 8, 2015

0 Comments

Il y a cinq ans, la Hongrie connaissait l’une de ses pires catastrophes industrielles : les effluents toxiques d’une usine d’aluminium avaient causé des ravages après la rupture d'une digue d’un bassin de décantation. Cinq ans après, le Parlement européen a débattu et acté les leçons retenues de cette catastrophe, par le biais d’une question orale et d’une résolution.

Réserve Naturelle de Scandola en Corse : lettre au président de la Collectivité Territoriale de Corse

lundi, juillet 20, 2015

0 Comments

Monsieur le Président, Nous souhaiterions attirer votre attention au sujet de la réserve naturelle de Scandola. Comme vous le savez, cette réserve exceptionnelle, somptueux écrin, riche de sa biodiversité faunistique et floristique, contribue à l’image de nature préservée de la Corse depuis de nombreuses années.

Les citoyens d’Europe ont voté : 85 % veulent la suppression des amalgames dentaires

lundi, mai 11, 2015

0 Comments

L’Alliance pour une dentisterie mondiale sans mercure et l’eurodéputée Michèle Rivasi (Les Verts/ALE), avec le soutien du Bureau Environnemental Européen (BEE), ont organisé une conférence de presse jeudi 7 mai pour faire connaître les résultats de la consultation organisée par Commission européenne sur la mise en oeuvre de la Convention de Minamata sur le mercure. Le résultat montre que les Européens ne veulent pas d’une application a minima : 85 % des citoyens souhaitent qu’on en finisse au plus vite avec l’usage du mercure en dentisterie.

Fissures de cuves de réacteurs nucléaires : un problème mondial ?

mardi, février 17, 2015

0 Comments

Des milliers de fissures ont de nouveau été découverts dans les cuves des réacteurs belges Doel 3 et Tihange 2. Fait extrêmement inquiétant : ces fissures peuvent être dues ou aggravées par des phénomènes de corrosion, communs à l´ensemble des réacteurs aujourd'hui en fonctionnement.

Bienvenue !

Bienvenue sur le site de Michèle Rivasi.


Twitter FaceBook Flux RSS

Rechercher :

Dernière vidéo :
  • Communiqué de presse – Strasbourg, 13 novembre 2018

    Avec son objectif d’atteindre la neutralité nette des gaz à effet de serre (GES) dans la seconde moitié de ce siècle, l’Accord de Paris a été salué comme l’accord sur le climat le plus ambitieux à ce jour. Mais il ne peut être ambitieux et efficace seulement si les politiques suivent. Ce mardi 13 novembre 2018, le Parlement européen a approuvé l’accord sur la gouvernance de l’Union de l’énergie et de l’action climatique (+475/-100/Abst 33).  Il ancre le concept de ‘budget carbone’ à l’horizon 2050 dans la législation de l’UE en soulignant la nécessité de parvenir le plus tôt possible à une économie zéro nette émissions.

    Réaction de Michèle Rivasi, eurodéputée du groupe des Verts/ALE et co-rapporteur sur la gouvernance de l’Union de l’énergie réagit :

     

    « Ce règlement va nous permettre de s’orienter vers l’Accord de Paris. Tous les pays de l’UE devront désormais établir des plans d’action nationaux conformes à l’objectif de l’Accord de Paris, qui est de maintenir le réchauffement climatique bien en dessous de 2 °C, pour atteindre une température de 1,5 °C. Pour la première fois, nous avons ancré dans le droit de l’Union la nécessité de parvenir le plus tôt possible à zéro nette émissions de gaz à effet de serre.

    C’est une première, les objectifs 2030 pour le climat (les énergies renouvelables et l’efficacité énergétique) devront être alignés sur un budget carbone de l’UE et une stratégie climatique et énergétique à long terme qui soit compatible avec les objectifs de Paris. Cela nécessite de transformer en profondeur les principaux secteurs émetteurs – plutôt que de procéder à des améliorations marginales pour atteindre des objectifs à court terme.

    Cet accord apporte beaucoup de nouveautés dans la législation européenne. Il demande une stratégie européenne et complète sur le méthane, dont l’impact climatique est d’autant plus élevé que la période de référence choisie est courte, étant donné sa coute vie dans l’atmosphère. La gouvernance pointe aussi la pauvreté énergétique qui est un enjeu à ne pas sous-estimer. Aujourd’hui, personne dans l’Union européenne ne devrait avoir à choisir entre se chauffer, se rafraîchir ou manger.

    Cette gouvernance de l’Union de l’énergie et de l’action climatique ouvre la voie à la transparence et à la participation des collectivités locales à construire l’avenir énergétique et climatique de leur pays. L’accès aux informations pertinentes via une plateforme européenne en ligne, ainsi qu’un dialogue permanent avec les parties prenantes dans l’élaboration ou la révision de plans vont permettre de tenir les gouvernements responsables de leurs objectifs.

    A la COP24 à Katowice, l’attention va se porter sur la mise en œuvre de l’Accord de Paris. Ces éléments de bonne gouvernance sont essentiels pour la crédibilité de l’Union européenne sur la scène internationale. Nous demandons maintenant à la Commission d’apporter une réponse sérieuse et concrète au changement climatique et de mettre en place une stratégie à long terme conforme à la dernière recommandation scientifique relative aux défis soulevés dans le rapport spécial du GIEC sur 1,5 °C. Il n’y a pas de temps à perdre ! »

    Intervention en plénière le 13 novembre 2018:

Ad Ad

Suivez-moi sur Facebook!

Associations

Archives