A A

Gaz non conventionnels – Quels risques en pays gardannais ?

10 Fév 2011

En circonscription, PACA

CONFERENCE DE PRESSE: vendredi 11 Février à 11h

Au Café-Restaurant « Le 3 Cafet » (sur le cours de Gardanne, à côté du cinéma).

En présence de :
-Michèle RIVASI, députée européenne Europe Ecologie
-Achim GERTZ pour CAP21.13
-François-Michel LAMBERT pour EELV Pays Gardannais

« Gaz non conventionnels – Quels risques en pays gardannais ? »

Depuis plusieurs mois des termes comme « gaz de schiste, fracturation hydraulique, gaz de houille » font
l’actualité environnementale en France. Depuis quelques années l’exploitation de ces gaz non conventionnels
est lancée notamment aux Etats-Unis et au Canada, provoquant un débat houleux face aux dégâts engendrés, aux conséquences extrêmement lourdes comme la pollution des nappes phréatiques, la consommation de grande quantité d’eau, l’injection dans le sol de produits chimiques.

C’est dans ce contexte que le gouvernement français a autorisé en 2010 d’entreprendre des recherches de gaz non-conventionnels sur une grande partie du territoire hexagonal.

Un des permis concerne l’ancien bassin minier de Gardanne, et ce depuis 2007. Ce permis d’exploration a été
donné à la société EPG jusqu’au 25 novembre 2012. Il couvre une surface de 365 Km², soit un territoire qui va de Gréasque à l’Arbois.

Malgré l’opacité qui entoure ce dossier, nous avons pu nous procurer des documents prouvant que plus de
trente forages ont été effectués dans le plus grand secret. Qu’en est-il aujourd’hui ? Qu’est-ce qu’il est
envisagé sur les suites de ces explorations ? Quelles en seraient les conséquences sur l’environnement, sur les nappes phréatiques, sur les populations ? Que se passerait-il en cas de fuites accidentelles ?

C’est pour cela qu’Europe Ecologie-Les Verts du pays gardannais et CAP 21-13 se saisissent de ce dossier dit
« Gaz de Gardanne », mais aussi celui dit du « permis de Brignoles » et celui dit « permis de Provence » qui
couvrent une surface d’environ 10.000km² venant dans les Bouches du Rhône jusqu’aux portes de Marseille et Aix en Provence.

Face aux incertitudes, à l’opacité qui entoure ces dossiers et aux vues des expériences catastrophiques faites aux USA et au Canada :
– nous demandons un moratoire immédiat sur toute prospection de gaz non-conventionnels ici dans le pays Gardannais, le département des Bouches du Rhône, la région Provence Alpes Côte d’Azur.
– nous interpellons à cet effet les élus du Conseil Général des Bouches du Rhône, de la CPA et de Gardanne, le président du Conseil Régional et Madame la ministre de l’Écologie, du Développement durable, des Transports et du Logement.

Engageons dès à présent la politique de développement de notre territoire vers une modération énergétique et la reconversion vers les énergies renouvelables, ce sont des milliers d’emplois dans l’isolation, le changement de matériel, etc.… ce sont aussi des centaines de millions d’euros d’économies bénéfiques pour l’ensemble des citoyens.

D’autres actions sont prévues et seront présentées lors de la conférence de presse conjointe.

Articles similaires :

Tags: , , ,

Leave a Reply

Bienvenue !

Bienvenue sur le site de Michèle Rivasi.


Twitter FaceBook Flux RSS

Rechercher :

Dernière vidéo :
Ad Ad

Suivez-moi sur Facebook!

Associations

Archives