A A

Communay. Fer autrement : « la mobilisation est la clé de la réussite du combat »

Jeudi, le Fer autrement a organisé, conjointement avec Fracture (Fédération régionale des associations contre le train en zone urbaine et pour le respect de l’environnement), une réunion publique, à la salle des Brosses de Communay. La réunion a précédé l’assemblée générale de l’association.
Gilbert Barnachon, président du Fer autrement, entouré de son conseil d’administration, a été heureux de voir une fois de plus l’engouement des sympathisants contre le fuseau (Grenay-Plaine d’Heyrieux-Sibelin Nord) du Contournement (fret) ferroviaire de l’agglomération lyonnaise (CFAL) : 300 personnes étaient présentes à la réunion.
Comme prévu, deux figures politiques ont participé activement aux débats : Michèle Rivasi, députée européenne (EELV) et Jean-Charles Kohlhaas, conseiller régional (EELV).
Par la voix de Gilles Renevier, Fracture a présenté l’Anneau des sciences et ses conséquences sur l’Est lyonnais. Le projet de contournement routier de l’agglomération a pour but de faciliter les déplacements locaux et boucler le boulevard périphérique. Dans cette optique, un contournement Est de Lyon (CEL) pourrait être réalisé, ajoutant une infrastructure supplémentaire dans le secteur.
Jean-Louis Puchol, président de Fracture, a expliqué le combat pour obtenir des autorités et Réseau ferré de France (propriétaire et gestionnaire des réseaux ferroviaires) un nouveau fuseau du CFAL, plus à l’Est, et surtout loin des secteurs urbanisés (jumelage avec la ligne à grande vitesse Lyon-Marseille).
Jean-Charles Kohlhaas, président de la commission Transports à la Région, a pris la parole en précisant sa position sur le CFAL et comment il compte porter sa position auprès de son exécutif régional car pour lui : « la France ne peut pas faire l’économie d’un véritable développement du fret ferroviaire, mais sous une forme multimodale »
Michèle Rivasi, députée européenne (EELV), a expliqué l’intérêt de la mobilisation citoyenne : « Je sens souvent une indignation citoyenne, qui doit se concrétiser dans le travail mené dans les associations telles que Fer autrement. Par contre, je suis très contente de voir les élus ce soir, soutenus par une telle assemblée ».
Michèle Rivasi évoque la possibilité de requêtes vis-à-vis des directives européennes, auxquelles doit se soumettre l’Etat, concernant les lois sur l’eau, les risques et les dangers subis par les riverains. Pour elle, l’union reste le meilleur moyen pour faire avancer les positions des riverains.
Les membres de Fracture regrettent que le préfet du Rhône et le ministre des Transports ne les aient jamais reçus afin d’écouter leurs propositions alternatives. À travers les échanges avec les invités, le Fer autrement a alimenté la réflexion du public sur le CFAL et sur l’importance de l’implication personnelle. Pour Gilbert Barnachon : « Les débats ont bien montré que la mobilisation est la clé de la réussite du combat que nous menons depuis 11 ans ».

Articles similaires :

Tags: , ,

Leave a Reply

Bienvenue !

Bienvenue sur le site de Michèle Rivasi.


Twitter FaceBook Flux RSS

Rechercher :

Dernière vidéo :
Ad Ad

Suivez-moi sur Facebook!

Associations

Archives