A A

SEMAINE DE LA VACCINATION : stop à l’intox, place à un vrai débat pluraliste sur les produits de santé et le lobby pharmaceutique

22 Avr 2016

Non classé

Du 25 au 30 avril est organisée à l’initiative de l’Organisation mondiale de la santé (OMS) partout dans le monde la Semaine de la vaccination. Ce devrait être l’occasion pour la Ministre de la Santé en France de lancer le processus de son pseudo-débat public sur la vaccination.

Le 11 avril à l’occasion d’une conférence de presse que j’ai organisée, l’ex Secrétaire général de la Conférence nationale de santé (CNS) démissionnaire, Thomas Dietrich annonçait que le site de contribution (portail destiné à recueillir les contributions des citoyens annoncé pour le mois de mars) n’est même pas construit.

Nous avons également déploré lors de la conférence de presse l’absence d’instances indépendantes dans l’organisation du débat qui ne participera malheureusement pas à réduire la méfiance de nos concitoyens envers la vaccination. En effet, ce débat est piloté par une agence sous tutelle de l’Etat qui mène dans le même temps des campagnes de communication pro-vaccination. La question de la balance bénéfices/risques semble occultée alors que les derniers scandales sanitaires ont montré une minoration des effets secondaires. Or, de plus en plus de parents s’interrogent sur le fait de vacciner leurs enfants, faute de pouvoir disposer d’une information impartiale et indépendante en raison de l’explosion des conflits d’intérêts avec les laboratoires pharmaceutiques.

Par ailleurs, un nouveau scandale est en train d’éclore nécessitant une stricte application du principe de précaution. Les professeurs Montanari et Gatti ont en effet montré que l’ensemble des vaccins seraient pollués par des micro et nano particules de métaux -c’est à dire des poussières solides- qui peuvent être pathogènes du fait de leur caractère bioaccumulable, et dont l’agressivité est inversement proportionnelle à leur taille. Ces particules seraient à l’origine de maladies graves (inflammations chroniques, cancers, diabète…), accentueraient les risques de stérilité masculine et pourraient être responsables de fausses couches et de malformations nombreuses. Ces inquiétudes sont particulièrement fortes dans le cas du vaccin Meningitec sur lequel toute la lumière doit encore être faite.

C’est la teneur de l’amendement que nous avions fait voter en tant que groupe Verts / ALE en commission santé et consommation fin 2014. J’ai également écrit à l’Agence européenne du médicament (EMA) et à l’Agence nationale de sécurité du médicament (ANSM) pour demander la transparence absolue quant à la présence de ces particules toxiques dans les médicaments et les vaccins mis sur le marché. J’ai aussi demandé, le 8 avril 2016, au Ministère de la santé français de publier tous les ingrédients qui se retrouvent dans la composition du Meningitec, j’attends encore une réponse.

J’en appelle à la Ministre de la Santé Marisol Touraine à me rejoindre dans la vigilance dont il faut faire preuve face à cette question qui s’ajoute notamment à celle des sels d’aluminium utilisés comme adjuvants dans les vaccins et aux graves effets secondaires générés suite à des injections des vaccins Meningitec et Gardasil.

Je réitère ma demande à l’occasion de la Semaine de la vaccination d’organiser une conférence citoyenne sur l’ensemble des produits de santé dans le but de restaurer la confiance et de trouver les moyens de limiter l’influence de l’industrie pharmaceutique en matière de santé publique.

Articles similaires :

Tags: , ,

Leave a Reply

Bienvenue !

Bienvenue sur le site de Michèle Rivasi.


Twitter FaceBook Flux RSS

Rechercher :

Ad Ad

Suivez-moi sur Facebook!

Associations

Archives