A A

Tchernobyl: Inauguration d’un centre médical pour le suivi des victimes de la radioactivité

25 Avr 2013

Communiqués, Medias

Ce 26 avril 2013, date anniversaire de la catastrophe de Tchernobyl, l’Union européenne officialisera la coopération UE-Ukraine en matière de protection des populations affectées par la radioactivité encore présente dans les territoires contaminés de Tchernobyl.

Pour célébrer cet événement, Mme Michèle RIVASI, Vice présidente du Groupe des Verts/ALE au Parlement européen et fondatrice de la CRIIRAD ainsi que Mme Corine LEPAGE, députée du Groupe des Libéraux et Démocrates du PE se rendront sur place (programme disponible sur demande à michele.rivasi(at)europarl.europa.eu)

C’est suite à un long processus institutionnel et à l’obstination des Verts/ALE au Parlement européen que des projets défendant la protection des victimes de Tchernobyl sur le long terme ont pu voir le jour.

Profitant des crédits liés à la politique européenne de voisinage dans les pays de l’Est de l’Europe, le groupe des Verts-ALE avait introduit un amendement demandant à ce que l’étude des conséquences de Tchernobyl et le suivi médical des victimes soient inclus dans l’assistance aux pays tiers dans le domaine du nucléaire civil.
Cette demande était tout à fait légitime puisque, parmi les objectifs fixés pour les crédits finançant l’assistance dans le domaine de la sûreté nucléaire , il était écrit noir sur blanc qu’ils devaient permettre la mise en place d’un dispositif efficace pour atténuer les conséquences d’un accident nucléaire, mais aussi des mesures de protection civile et d’assainissement.

Après avoir investi des centaines de millions d’euros dans la construction d’une enceinte de protection (« sarcophage ») et la sécurisation du réacteur de Tchernobyl, l’Union européenne démontre sa volonté de s’intéresser aussi aux conséquences sanitaires qui affectent les victimes silencieuses de cette catastrophe permanente.

Ainsi, la surveillance et l’analyse des conséquences de l’accident nucléaire de Tchernobyl sur la santé publique et l’environnement des Etats voisins pourront enfin bénéficier de crédits budgétaires inespérés.

Sur les 4 millions débloqués pour financer ce centre médical, la répartition budgétaire est la suivante :

  • Deux millions serviront au financement des activités médicales du centre, visant entre autres à assurer un suivi médical et épidémiologique des victimes tout en leur assurant le niveau d’information et d’aide médicale nécessaires pour limiter l’impact sanitaire continu de la radioactivité dans l’environnement.
  • Un million servira au financement d’un incinérateur disposant de filtres empêchant la dissémination de radioactivité dans l’environnement. C’est un enjeu important puisque d’immenses quantités de bois contaminé sont encore brûlées dans cette zone.
  • Un million servira au financement d’une serre permettant de cultiver des aliments sur des terrains non contaminés, afin d’assurer aux enfants de la zone une nourriture saine empêchant la continuation de la contamination radioactive interne par ingestion alimentaire.

 

Articles similaires :

Tags: , , ,

One Response to “Tchernobyl: Inauguration d’un centre médical pour le suivi des victimes de la radioactivité”

  1. mésenguy isabelle dit :

    très bonne nouvelle, ce centre médical pour le suivi des victimes de la radioactivité se limitera-t-il à Tchernobyl (zone géographique)? quelle est l’année zéro? quels critères retenus? des bases de données cartographiées par années,par affections, par pays? publiés en accès libre sur différents sites.
    Merci.
    isabelle mésenguy

Leave a Reply

Bienvenue !

Bienvenue sur le site de Michèle Rivasi.


Twitter FaceBook Flux RSS

Rechercher :

Dernière vidéo :
Ad Ad

Suivez-moi sur Facebook!

Associations

Archives