A A

Scandale Volkswagen: tous les masques doivent tomber…sinon on finira tous avec un masque à gaz!

04 Nov 2015

Communiqués, Medias

Après les révélations sur les taux d’émission d’oxydes d’azote (NOx) trop élevés par rapport à ce qu’ils auraient dû être, c’est la consommation de carburant des véhicules concernés qui serait cette fois plus élevée que celle indiquée par le constructeur. Une nouvelle qui n’a pourtant rien de nouveau, mais éclaire enfin les pratiques continues de désinformation des consommateurs, au détriment de leur pouvoir d’achat mais aussi des politiques sanitaires et climatiques.

Analyse de Michèle RIVASI, eurodéputée écologiste : « L’écart entre les émissions réelles de CO2 et celles enregistrées lors des tests est croissant depuis des années, c’est un secret de polichinelle. Un rapport de l’International Council on Clean Transportation datant de septembre dernier (1) confirmait que les écarts entre émissions réelles et émissions affichées explosaient : de 8% en 2001, cet écart est passé à 40% en 2014. Il s’avère même que les voitures les plus gourmandes en carburant sont celles dont les écarts sont les plus grands (jusqu’à 50%).

En plus d’enfreindre la loi, certains constructeurs désinforment et manipulent les automobilistes : la publicité mensongère éconduit les automobilistes soucieux d’acheter une voiture en fonction de ses émissions de CO2, et donc sa consommation de carburant. En moyenne, chaque année, un conducteur perdrait 450 euros de son pouvoir d’achat à cause de ces écarts!

Parmi les solutions à mettre en place pour inciter les constructeurs à faire mieux, il faudrait revoir le système de bonus/malus pour l’aligner sur les émissions réelles, afin de décourager les consommateurs d’opter pour des modèles trop polluants. Et disons-le clairement : certaines voitures ne devraient même plus être mises sur le marché. »

Et Michèle RIVASI de conclure : « Profitons de ce scandale pour remettre l’industrie automobile à sa place, depuis trop longtemps le chantage à l’emploi a permis aux constructeurs d’obtenir tous les passe-droits qu’ils voulaient. Les États sont complices de la mascarade actuelle, et tous les masques doivent tomber…sinon, on finira tous avec un masque à gaz. »

(1) http://www.transportenvironment.org/publications/mind-gap-2015

Articles similaires :

Tags: , , ,

Leave a Reply

Bienvenue !

Bienvenue sur le site de Michèle Rivasi.


Twitter FaceBook Flux RSS

Rechercher :

Dernière vidéo :
Ad Ad

Suivez-moi sur Facebook!

Associations

Archives