A A

Santé Publique: Glyphosate, le dangereux jeu de la Commission européenne

24 Fév 2016

Communiqués, Medias

La Commission européenne a officiellement transmis sa proposition de prolonger sans aucune restriction l’autorisation du glyphosate jusqu’en 2031. C’est sur cette base que les États membres prendront leur décision le 8 mars prochain.

Réaction de Michèle RIVASI, eurodéputée écologiste membre de la Commission environnement et santé publique du Parlement européen:

« La Commission européenne persévère dans des décisions qui jettent le discrédit sur nos institutions. Alors que le glyphosate est classé par l’OMS comme « probablement cancérigène » et qu’il induit des perturbations endocriniennes nocives pour la santé, la Commission a préféré se fonder sur des avis scientifiquement douteux et opaques pour prendre sa décision. Ni la condamnation de la Cour de justice de l’UE contre la Commission pour ne pas avoir défini des critères encadrant les perturbateurs endocriniens, ni le principe de précaution, ni la santé publique ne semblent faire le poids pour contrecarrer l’influence de l’industrie chimique.

L’UE a beau jeu de se targuer d’être à la pointe de la législation environnementale et de protection de la santé. Rappelons au passage que le RoundUp, l’herbicide de Monsanto comprenant du glyphosate, est en passe d’être étiqueté « cancérigène  » en Californie. Manifestement , comme pour le Diesel, le glyphosate serait cancérigène pour les Californiens mais inoffensif pour les Européens. Nous espérons que les experts des États membres ne se soumettront pas à cette proposition de la Commission lors du vote prévu le 8 mars prochain ».

Articles similaires :

Tags: , ,

Leave a Reply

Bienvenue !

Bienvenue sur le site de Michèle Rivasi.


Twitter FaceBook Flux RSS

Rechercher :

Dernière vidéo :
Ad Ad

Suivez-moi sur Facebook!

Associations

Archives