A A

Perturbateurs endocriniens : la France avance, l’Europe doit suivre

29 Avr 2014

Communiqués, Medias

Alors que paraît aujourd’hui une étude de Générations futures sur l’exposition des enfants aux pesticides perturbateurs endocriniens (PE), le projet de Stratégie Nationale Perturbateurs Endocriniens (SNPE) est présenté ce 29 avril au Conseil National de la Transition Ecologique (CNTE). Les écologistes se réjouissent de ce pas supplémentaire vers plus d’encadrement de ces substances chimiques qui perturbent le système hormonal.

Pour Michèle Rivasi, députée européenne Vice présidente du groupe des Verts/ALE, « après des mois de travail entre ministères concernés, élus, ONG, et représentants de l’industrie et une consultation publique en août dernier, nous attendions de voir si nos propositions allaient bien être reprises dans le projet de stratégie. Nous sommes satisfaits de constater que c’est globalement le cas. Il s’agit d’un thème émergent de santé publique, ayant également des implications économiques et sociales. Il est aujourd’hui indispensable de protéger les populations les plus vulnérables (femmes enceintes et jeunes enfants), c’est pourquoi nous avons insisté sur l’importance de lancer une campagne d’information offensive pour informer la population qui ignore encore le danger de ces substances ». Il est aussi urgent de légiférer sur les perturbateurs endocriniens, avant que le traité TAFTA nous empêche de le faire« .

La France doit être leader sur ce terrain et ainsi pousser la Commission européenne à reprendre le dossier qui a été abandonné aux mains des lobbys industriels qui bloquent pour l’instant la situation. La Commission a décidé in extremis de mener à bien une étude d’impact, ce qui a pour conséquence de retarder la mise en place de critères pour définir les PE. L’urgence est sanitaire, environnementale mais aussi juridique: les écologistes continueront à faire pression au Parlement européen sur les autres groupes politiques et sur la Commission européenne pour qu’enfin la stratégie européenne voie le jour et que l’Europe protège efficacement ses citoyens.

Articles similaires :

Tags: , ,

One Response to “Perturbateurs endocriniens : la France avance, l’Europe doit suivre”

Leave a Reply

Bienvenue !

Bienvenue sur le site de Michèle Rivasi.


Twitter FaceBook Flux RSS

Rechercher :

Dernière vidéo :
Ad Ad

Suivez-moi sur Facebook!

Associations

Archives