A A

Ondes électromagnétiques : les écologistes verts de rage (ledauphine.com)

05 Fév 2013

Medias, Revue de presse

par Philippe GONNET le 04/02/2013 à 06:04

En marge des “États généraux de la République”, qui se déroulaient vendredi et samedi à la maison de la culture MC2, l’eurodéputée Michèle Rivasi ne décolérait pas.

« Fleur Pellerin [ministre déléguée auprès du ministre du Redressement productif, chargée des petites et moyennes Entreprises, de l’Innovation et de l’Économie numérique] ment ! », tonnait-elle dans le studio de danse de Jean-Claude Gallotta.

La raison de ce courroux ? Le renvoi en commission, une heure avant sa discussion par les députés jeudi, du projet de loi concocté « en temps utile » par les députés d’Europe Écologie Les Verts (EELV).

Une « procédure rare »

« C’est une procédure rare ! », s’indignait Michèle Bonneton, députée EELV de l’Isère. « Et surtout, ça n’a jamais été fait contre ses alliés ! », renchérissait Michèle Rivasi.

Fleur Pellerin ayant évoqué des « peurs irrationnelles », Michèle Rivasi a sorti ses chiffres.

Ou plutôt ceux du Circ (Centre international de recherches sur le cancer) « qui dépend de l’OMS » (Organisation mondiale de la Santé), et qui, du coup, « a classé les champs électromagnétiques de radiofréquence comme peut-être cancérogènes pour l’homme ».

« On a sous-estimé les effets perturbateurs », argumente la scientifique, en s’appuyant également sur les études de l’Agence européenne de l’environnement comme sur celles du Parlement européen. Qui « préconise 0,6 volt par mètre ». Or « la Belgique est à 3, la Suisse à 6 et la France à 41 ! »

Mais ce que Michèle Rivasi n’a (toujours…) pas digéré, c’est que Fleur Pellerin oppose à ses homologues nationaux « les trois milliards que s’apprêtent à investir les opérateurs » au motif que « ça crée de l’emploi… C’est un scandale ! »

Et d’enchaîner : « On n’est ni contre l’innovation ni contre les 20, voire 30 milliards qui vont être investis dans la fibre optique ».

Et puis, « plus on baisse la puissance, plus on multiplie les antennes, et plus on crée de l’emploi. Le gouvernement a purement et simplement empêché les parlementaires de s’exprimer ! »

Or « notre projet de loi ne prévoyait que des mesures d’information ! Avec ce gouvernement, c’est un pas en avant – le mariage pour tous – et trois en arrière – les ondes électromagnétiques, les universités… »

Grenoble ayant été choisi comme ville expérimentale, Éric Piolle, qui pourrait conduire une liste en 2014, demande donc à Michel Destot de « rendre publics les résultats de ces trois années d’expérimentation. »

« Quel type d’innovation veut-on à Grenoble ? Montrer comme on soigne bien le cancer, ou le prévenir ? », interrogeait in fine le conseiller régional.

Articles similaires :

Tags: , ,

Leave a Reply

Bienvenue !

Bienvenue sur le site de Michèle Rivasi.


Twitter FaceBook Flux RSS

Rechercher :

Dernière vidéo :
Ad Ad

Suivez-moi sur Facebook!

Associations

Archives