A A

Non-déclaration des conflits d’intérêts avec l’industrie pharmaceutique: ma lettre à la présidente de France Télévisions Delphine Ernotte

29 Oct 2015

Communiqués, Medias

Strasbourg, le 29 octobre 2015

Madame la Présidente Delphine Ernotte,

C’est en tant que députée européenne attachée à la transparence que je m’adresse à vous, mais aussi et surtout, en tant que citoyenne qui porte des attentes fortes à l’égard de la mission d’information impartiale de l’audiovisuel public.

Lors de l’émission « Enquête de santé » animée sur France 5 par Marina Carrère d’Encausse et Michel Cymes le 6 octobre 2015, j’ai été choquée d’observer, qu’une fois de plus, la loi Kouchner du 4 mars 2002, relative aux droits des malades et à la qualité du système de santé, n’a pas été respectée.

En effet, au cours de cette émission, les médecins Philippe Giral et Gérard Helft, présents sur le plateau n’ont pas informé les téléspectateurs de leurs liens d’intérêts avec l’industrie pharmaceutique, alors qu’ils sont nombreux, comme l’a très bien montré l’association Formindep dans un article paru le 22 octobre 2015 sur son site internet. Les journalistes qui les interrogeaient ont cautionné cette non-transparence en renvoyant la consultation de leur déclaration d’intérêts au site de l’émission (au lieu de mentionner le site « Transparence santé » du gouvernement) et en évitant bien d’y faire référence. Or, l’article 26 de la Loi Kouchner dispose que « les membres des professions médicales qui ont des liens avec des entreprises et établissements produisant ou exploitant des produits de santé ou des organismes de conseil intervenant sur ces produits sont tenus de les faire connaître au public lorsqu’ils s’expriment lors d’une manifestation publique ou dans la presse écrite ou audiovisuelle sur de tels produits. (…) Les manquements aux règles mentionnées à l’alinéa ci-dessus sont punis de sanctions prononcées par l’ordre professionnel compétent. »

Alors que le sujet de l’émission portait sur les statines, les deux médecins n’ont pas daigné informer les téléspectateurs des liens financiers qu’ils entretiennent avec des laboratoires pharmaceutiques qui produisent ces médicaments. Près de 6.5 millions de Français consomment des statines avec comme objectif de diminuer leur cholestérol et ils ont le droit d’être informés par des « experts » dignes de ce nom qui ne renâclent pas à l’idée de faire savoir d’où ils parlent vraiment.

Comme le montre le nouveau livre du Professeur Philippe Even, « Corruptions et crédulité en médecine » avec pour sous-titre « Stop aux statines et autres dangers », la question de ces médicaments se doit d’être traitée en toute transparence tant elle fait polémique.

En espérant que la loi Kouchner sera appliquée avec plus de vigilance sur le service public audiovisuel, veuillez agréer, Madame la Présidente Ernotte, mes salutations les plus distinguées.

Michèle Rivasi

Articles similaires :

Tags: , ,

Leave a Reply

Bienvenue !

Bienvenue sur le site de Michèle Rivasi.


Twitter FaceBook Flux RSS

Rechercher :

Ad Ad

Suivez-moi sur Facebook!

Associations

Archives