Monsieur Hollande, accordez l’asile politique à la militante russe Nadejda Koutepova

Dans un entretien au journal Mediapart ce vendredi 2 Octobre, l’activiste Russe Nadejda Koutepova fait savoir qu’elle demande l’asile en France.

Nadeja Koutepova © A.P.
Depuis le début des années 2000, cette militante courageuse se bat pour faire reconnaitre le désastre nucléaire qui frappe la région d’Ozersk dans l’Oural (Russie), depuis la fin des années 1940 faisant aujourd’hui d’Ozersk l’une de régions les plus contaminées au monde par la radioactivité. Cependant, menacée dans son combat par le régime de Poutine qui entend bien étouffer cette affaire, Mme Koutepova risque aujourd’hui des poursuites judiciaires et a donc quitté la Russie.

A la tête de son ONG « Planète et espoir », Nadejda Koutepova lutte pour que les victimes de cette catastrophe soient reconnues comme telles et indemnisées. Son ONG a remporté plusieurs victoires devant les tribunaux russes et même auprès de la Cour européenne des droits de l’Homme.
Mais visiblement, les autorités russes ne supportent pas que des citoyens et citoyennes se mobilisent pour faire la lumière sur un scandale sanitaire hors-norme. L’ONG de Nadejda Koutepova subit des pressions venant du Kremlin qui l’empêche de travailler dans de bonnes conditions depuis 2004.

Mme Koutepova est une lanceuse d’alerte qui mérite d’être protégée en tant que telle, son combat pour la vérité est salutaire et je soutiens avec force sa demande d’asile en France. Après avoir refusé l’asile politique au lanceur d’alerte Edward Snowden, j’espère de tout cœur que Monsieur le Président François Hollande ne manquera pas une seconde occasion et qu’il répondra favorablement à la demande de Nadejda Koutepova.

Articles similaires :

Répondre à Michèle Lerolle Annuler la réponse

Protected by WP Anti Spam
4 commentaires
Par Michèle Rivasi

Suivez-moi sur Facebook

Suivez-moi sur Twitter