A A

La députée européenne Michèle Rivasi indésirable à la « fête de famille » d’Iter (Marsactu)

17 Jan 2013

Medias, Revue de presse

Pour inaugurer son siège social ce midi, Iter Organisation préférait rester entre « amis » du projet de réacteur expérimental. C’est ce que s’est vue répondre la députée européenne Europe Ecologie-Les Verts Michèle Rivasi, qui avait demandé à participer à l’événement.

Le commissaire européen à l’énergie Günther Oettinger, la ministre de la Recherche Geneviève Fioraso, le président du conseil régional Michel Vauzelle, le député des Alpes de Haute-Provence Gilbert Sauvan et bien sûr Osamu Motojima, directeur général d’Iter Organisation : tous étaient présents à l’inauguration du siège social de l’entité qui pilote le projet de réacteur de fusion nucléaire. Le nucléaire est une grande famille, mais une condition était toutefois nécessaire pour assister à l’événement : faire partie des partisans de ce projet à 16 milliards d’euros. Ce n’est un secret pour personne : la députée européenne du Sud-Est Michèle Rivasi (Europe Ecologie-Les Verts) n’en fait pas partie.

Au lieu de choisir la voie classique de la manifestation – un rassemblement était organisé à Cadarache dans la matinée par son parti, Greenpeace et le réseau Sortir du nucléaire – elle a souhaité participer également à l’événement officiel, en sa qualité d’élue européenne et donc de principal financeur du projet. Iter Organisation accepte d’ailleurs dans un premier temps au vu de « son statut dans les institutions européennes », avant de se raviser après avoir réalisé sa position sur le fond. Voici la réponse reçue par son attachée parlementaire, dans un courriel dont Marsactu a eu copie :

« Ma hiérarchie souhaite que l’inauguration de jeudi prochain soit simplement une célébration enthousiaste des progrès réalisés par ITER (construction, autorisation de création donnée par le gouvernement, etc.), rassemblant les amis du projet. Dans ce sens, il m’a été demandé de ne pas inviter Mme Rivasi ».

Contactée, la direction assume sur le fond : « Nous souhaitions que ce soit une célébration, une fête de famille. Ce n’était pas le lieu pour mettre le projet en débat. Nous y sommes ouverts, mais il y a d’autres moments pour discuter du projet. Notre directeur général a invité Michèle Rivasi à visiter notre site et à le rencontrer personnellement ». Cadarache et des institutions, c’est déjà du connu, nous rétorque l’élue, « choquée qu’Iter n’ait pas droit à un débat démocratique. Ils ont peur de quoi ? »

En même temps, c’est peu courant de voir des élus venir à une tribune critiquer les rubans qu’ils coupent… « Je n’y allais pas pour déclencher un débat lors de l’inauguration, ça je l’aurais fait à l’extérieur, mais pour rencontrer les interlocuteurs et voir le discours qui était tenu, assure-t-elle. Ma question, c’est « qu’est-ce qu’on inaugure » car à part le siège administratif, le design du réacteur n’est pas fini et le budget 2014-2020 n’est pas bouclé. J’ai plus l’impression que c’est un biais pour réunir et rassurer les donateurs… »

Par Julien Vinzent, le 17 janvier 2013

Articles similaires :

Tags: , ,

Leave a Reply

Bienvenue !

Bienvenue sur le site de Michèle Rivasi.


Twitter FaceBook Flux RSS

Rechercher :

Dernière vidéo :
Ad Ad

Suivez-moi sur Facebook!

Associations

Archives