A A

Dépêche AFP – La justice européenne sanctionne la Commission sur les perturbateurs endocriniens

16 déc 2015

Medias, Revue de presse

Dépêche de l’Agence France Presse
16 Décembre 2015 13:50

Le Tribunal de l’Union européenne a condamné mercredi la Commission pour avoir « manqué à ses obligations » dans un dossier en lien avec les perturbateurs endocriniens, des substances présentes dans des produits de la vie courante et soupçonnés d’être néfastes pour la santé.

Le dossier concerne un point précis de la législation européenne mais est vu comme une réelle avancée sur la question des perturbateurs endocriniens.

La Commission « n’a pas respecté les délais pour définir les perturbateurs endocriniens dans les biocides », explique le Tribunal dans un arrêt publié mercredi, dans le cadre d’un règlement de 2012 sur les pesticides et les désinfectants.

Elle avait en effet jusqu’au 13 décembre 2013 pour spécifier les critères scientifiques permettant de déterminer des propriétés qui perturbent le système endocrinien, ce qu’elle n’a pas fait.

C’est la Suède qui a saisi la justice européenne en juillet 2014. Le Tribunal a reconnu les torts de l’exécutif européen en la matière, qui peut encore déposer un pourvoi mais qui n’est pas suspensif. Bruxelles doit maintenant se conformer au règlement « dans un délai raisonnable », selon une source proche du dossier.

« La Commission n’a rien fait (pour encadrer les perturbateurs endocriniens). Il est pourtant urgent que ces substances que l’on trouve dans les plastiques, les pesticides ou les cosmétiques soient réglementées tant leurs effets sur notre système hormonal sont connus et dangereux », a réagi l’eurodéputée des Verts Michèle Rivasi.

« Nous appelons donc solennellement la Commission à proposer au plus vite un cadre pour réglementer les perturbateurs endocriniens », a-t-elle insisté dans un communiqué.

« Toute décision doit être prise sur la base d’un avis scientifique », a indiqué de son côté un porte-parole de la Commission lors d’un point presse quotidien, ajoutant que celle-ci a « pris note » du jugement.

La Commission avait invoqué, pour justifier le retard pris, la nécessité de procéder à une analyse d’impact, ce qu’aucune disposition n’exige, a précisé le Tribunal.

La Suède s’est dite « très satisfaite » de la décision prise. « L’importante tâche qui consiste à identifier et éliminer progressivement les perturbateurs endocriniens doit commencer », écrit le gouvernement suédois dans un communiqué.

Si le jugement rendu mercredi concerne uniquement la législation sur les biocides, « il aura toutefois un impact sur d’autres domaines, comme l’utilisation de perturbateurs endocriniens dans les pesticides et les cosmétiques », estime-t-il.

Les perturbateurs endocriniens sont soupçonnés d’interagir avec des protéines qui régulent les cellules de l’être humain, entraînant des dérèglements physiologiques ou métaboliques.


Articles similaires :

Tags: , ,

Leave a Reply


− quatre = 0

Bienvenue !

Bienvenue sur le site de Michèle Rivasi.


Twitter FaceBook Flux RSS

Rechercher :

Ad Ad

Suivez-moi sur Facebook!

Associations

les tendances de l'industrie et le développement et la dynamique du marché de la croissance de ceux qui conduisent et l'inhibition de l'industrie a également été élaboré dans le rapport. analyse SWOT de leader Replique Montre des marques telles que Replique Montre Rolex, Cartier, Omega et Replique Montre Breitling renforce le paysage concurrentiel qui comprend des informations précieuses sur la finance de grandes marques horlogères suisses. Nous vous fournissons les derniers rapports d'études de marché sur les marchés mondiaux, les industries clés, les entreprises de premier plan, les nouveaux produits et les dernières répliques de montres industrie et Louboutin Pas Cher tendances.

Archives