A A

Démission d’Eric Abadie de l’Agence européenne du médicament: enfin une bonne nouvelle!

05 Avr 2012

Communiqués, Medias

Le docteur Eric Abadie, président du Comité d’évaluation des médicaments à usage humain (CHMP) depuis 2007 à l’Agence européenne du médicament (EMA) a démissionné de ce poste, a annoncé cette dernière hier mercredi 4 avril. Michèle RIVASI, députée européenne Europe Ecologie – Les Verts et porte-parole d’Eva JOLY, se réjouit de cette annonce.

« Si l’Agence européenne du médicament ne fournit aucune indication sur les motifs du départ d’Eric Abadie, cette démission est selon moi tout à fait bienvenue. En février 2011, nous avions saisi avec Eva Joly l’Office européen de lutte anti-fraude (Olaf), un service d’enquêtes indépendant, pour faire la lumière sur d’éventuels conflits d’intérêts entre les autorités sanitaires européennes et le laboratoire Servier dans l’affaire du Mediator. A cette occasion, nous avions pointé du doigt l’exemple de l’expert français en pharmacologie Jean-Michel Alexandre, qui a présidé la commission de vigilance de l’EMA de 1995 à 2000 et qui travaillait également à l’Agence française des médicaments (AFSSAPS), deux agences qu’il a quittées pour devenir consultant pour l’industrie pharmaceutique, notamment pour les laboratoires Servier. Eric Abadie, président de la commission de vigilance de l’EMA depuis 2007, a été directeur des affaires médicales du syndicat des industries pharmaceutiques, avant d’occuper également des postes à l’Afssaps« , explique Michèle Rivasi.

« L’influence de ces représentants français de l’Afssaps au sein de l’EMA, dans la gestion de la pharmacovigilance du Mediator est flagrante. Pourquoi avoir attendu si longtemps pour retirer ce médicament du marché, alors même que des cas de valvulopathies cardiaques étaient signalés? Eric Abadie devait également diligenter une étude, dont les résultats ont été fournis très tard…Alors que le médicament coupe-faim est retiré du marché espagnol en 2003 et italien en 2004, la France est l’un des derniers pays à l’avoir interdit en novembre 2009. Nous avions à l’époque demandé la démission d’Eric Abadie, car on ne peut pas crédiblement continuer à diriger un comité d’évaluation des médicaments à usage humain en étant aussi peu indépendant du lobby pharmaceutique« , poursuit l’eurodéputée.

« L’Olaf a ouvert une enquête interne le 22 juillet 2011 afin de vérifier les soupçons de conflits d’intérêts au sein de l’Agence européenne des médicaments. La démission d’Eric Abadie est un premier pas permettant de recrédibiliser cette agence« , conclut Michèle Rivasi.

Articles similaires :

Tags: , ,

One Response to “Démission d’Eric Abadie de l’Agence européenne du médicament: enfin une bonne nouvelle!”

  1. Solange Rohou dit :

    Avant d’accuser ou de se rejouir il faut savoir de quoi et de qui l’on parle.Ces 2 personnnes que vous citez ont oeuvré pour le bien des patients et ont contribué à la renommée scientifique de la France en Europe et au delà, pendant de nombreuses annees. Pourquoi accuser alors même que l’enquête dont vous parlez n’est pas encore terminée.Je les connais,j’ai travaille avec eux, et suis actuellement dans l’industrie. J’imagine donc que mon’témoignage’ sera donc jugé de peu de valeur. Néanmoins, je tenais à les soutenir, car je les respecte tous les 2 infiniment et ai appris à les connaitre dans le travail. Travailler dans l’industrie ne veut pas dire que l’on est malhonnete ou sans scrupule ni éthique.
    Je souhaite que la vérité soit faite et que le système soit aussi amélioré, car là aussi il y aurait beaucoup à dire. Arrêtons la chasse aux sorcières!!

Leave a Reply

Bienvenue !

Bienvenue sur le site de Michèle Rivasi.


Twitter FaceBook Flux RSS

Rechercher :

Dernière vidéo :
Ad Ad

Suivez-moi sur Facebook!

Associations

Archives