A A

Conférence environnementale – Annonces paradoxales: de nouvelles sources de financement, mais toujours de vieilles niches fiscales

21 Sep 2013

Communiqués, Medias

Jean-Marc Ayrault a détaillé les annonces faites hier par le Président de la République. Il a notamment précisé les nouvelles recettes qui permettront de financer la transition énergétique.

Réaction de Michèle RIVASI, députée européenne EELV: « Les annonces d’aujourd’hui confirment que le gouvernement appréhende mieux la fiscalité écologique qu’aucun autre gouvernement ne l’a fait auparavant. Il y a des annonces encourageantes, mais aussi des déceptions et des interrogations: les écologistes attendent donc avec impatience des clarifications. N’oublions pas que le diable se cache dans les détails! ».

« Alors que la contribution climat-énergie excluait le nucléaire de la participation au financement de la transition énergétique, le gouvernement a décidé de l’intégrer: le parc nucléaire sera mis à contribution, à la hauteur des gains qu’il génère. C’est une bonne chose car de toute façon il est faux d’affirmer que le nucléaire est neutre en carbone! Mais je reste vigilante et attend que le gouvernement précise le fléchage des revenus générés. Si c’est pour financer les projets ITER ou Astrid, c’est niet! Et si c’est pour cautionner l’allongement de la durée de vie des centrales, je n’en veux pas plus. La sûreté des centrales nucléaires est un chose trop sérieuse pour la sacrifier à des revenus supplémentaires pour la transition énergétique ».

« Concernant la contribution climat-énergie, je reste surprise que le kérosène en soit exclu alors que l’aviation est le secteur qui a connu la plus grosse augmentation des émissions de gaz à effet de serre ces dernières décennies. Par principe de solidarité, et alors que le kérosène bénéficie avant tout aux loisirs des classes aisées, on ne peut pas accepter qu’une énergie fossile contribue et pas une autre. Par ailleurs, je rappelle que l’on ne peut pas parler de transition énergétique si l’on continue à justifier les exemptions pour les professionnels de la pêche et des transports. Il n’y a pas de transition si le système économique continue à (sur)vivre sous perfusion ».

« En matière agricole, je me réjouis de la hausse de la TVA sur les engrais azotés car cela réorientera forcément les producteurs et les consommateurs vers une consommation de produits durables préservant la qualité de nos terres. Mais c’est un paradoxe de plus une semaine après les annonces concernant l’assouplissement des règles environnementales de l’élevage industriel porcin. Enfin, j’accueille aussi favorablement les annonces concernant l’annonce d’un nouveau plan national santé-environnement, mais j’attends une vraie réaction française sur les perturbateurs endocriniens, que la France devra aussi porter au niveau européen ».

Articles similaires :

Tags: , , ,

Leave a Reply

Bienvenue !

Bienvenue sur le site de Michèle Rivasi.


Twitter FaceBook Flux RSS

Rechercher :

Dernière vidéo :
Ad Ad

Suivez-moi sur Facebook!

Associations

Archives