A A

Mediator : l’OLAF ouvre une enquête sur l’Agence Européenne des Médicaments et donne raison à Eva Joly et Michele Rivasi

L’Office européen de lutte anti-fraude (OLAF) a décidé d’ouvrir une enquête interne afin de vérifier les allégations de conflit d’intérêts à l’Agence Européenne des Médicaments (EMA).

L’OLAF a été saisi par Eva Joly et Michele Rivasi, eurodéputées Europe Ecologie Les Verts (EELV), suite aux révélations du rapport de l’IGAS paru en janvier 2011 sur le Mediator. Ce rapport détaillait comment plusieurs postes clés touchant à la pharmacovigilance et à l’évaluation des médicaments à usage humain occupés par des français représentant l’AFSSAPS et l’Etat français au sein de l’Agence Européenne des Médicaments ont contribué à l’enlisement du dossier Mediator au niveau européen.

« Cette décision est une excellente nouvelle, a déclaré Michele Rivasi. Pour vérifier s’il y a eu complaisance, collusion ou corruption, nous avons souhaité avec Eva qu’une autorité indépendante enquête sur l’EMA. La décision de l’OLAF confirme la justesse de nos soupçons et le besoin d’une enquête interne. Cette investigation européenne va permettre de montrer le rôle et l’influence de chacun dans le scandale du Mediator qui a touché la France, mais aussi l’Italie et l’Espagne », insiste Michèle Rivasi.

Au-delà de l’affaire du Mediator, l’EMA dont le bilan budgétaire 2009 a été refusé par le Parlement Européen a fait l’objet au cours de ces derniers mois de plusieurs rappels à l’ordre budgétaires ou réglementaires, soulignant son manque de transparence, de rigueur et d’indépendance dans la gestion des conflits d’intérêts des membres de ses comités scientifiques et de son conseil d’administration.

Articles similaires :

Tags: , ,

Leave a Reply

Bienvenue !

Bienvenue sur le site de Michèle Rivasi.


Twitter FaceBook Flux RSS

Rechercher :

Dernière vidéo :
Ad Ad

Suivez-moi sur Facebook!

Associations

Archives