A A

Installations de combustion moyennes: enfin un encadrement européen des émissions de gaz à effet de serre

Le Parlement européen a voté ce mercredi 7 octobre la nouvelle directive qui encadrera les émissions des installations de combustion moyennes (entre 1 et 50 MW), dont les émissions d’oxydes d’azote, devenues tristement célèbres depuis le scandale Volkswagen. Même si ce texte est moins ambitieux que ce que les écologistes préconisent, il mettra un terme au vide juridique européen dans ce domaine. En effet, si les émissions des plus grandes installations étaient déjà réglementées, ce n’était pas encore le cas des installations de combustion moyennes telles que celles servant à produire de l’électricité, de la chaleur ou de la vapeur à des fins industrielles.

Réaction de Michèle Rivasi, vice- présidente du groupe Verts-ALE, membre de la commission environnement et santé publique:

« Les États membres avaient fait des propositions très laxistes pour limiter les émissions. Mais les écologistes se sont battus pour améliorer ce texte. Nous avons obtenu que des mesures soient prises pour accroître l’efficacité énergétique de ces installations.
Ce texte reste important dans la mesure où il permettra d’encadrer, entre autres, les émissions d’oxydes d’azote, ces gaz à effet de serre très nocifs, objet de la tricherie du constructeur automobile Volkswagen. Les oxydes d’azote sont une catastrophe sur tous les plans. Ils pénètrent dans les poumons, causent des asthmes chez les enfants et sont à l’origine des pluies acides. Il était donc urgent que l’UE mette fin à cette situation de vide juridique concernant les installations de combustion moyennes qui émettent ce genre de gaz toxiques à l’origine du changement climatique.
»

Articles similaires :

Tags: ,

Leave a Reply

Bienvenue !

Bienvenue sur le site de Michèle Rivasi.


Twitter FaceBook Flux RSS

Rechercher :

Ad Ad

Suivez-moi sur Facebook!

Associations

Archives