Explication de vote sur la résolution concernant les mesures de lutte contre le terrorisme (PNR)

Le groupe des Verts / ALE a voté contre la résolution sur les mesures de lutte contre le terrorisme. Adoptée par 4 groupes politiques, Socialistes et Libéraux inclus, elle promeut une mesure qui atteint gravement aux libertés sans répondre à la menace terroriste. Aux mesures efficaces, ils préfèrent la surveillance de masse et la rétention des données personnelles. Nous nous refusons de « mettre à profit » les attentats de Paris comme l’a déclaré un membre de l’UMP (PPE) pour promouvoir le fameux PNR européen. Une mesure dont l’efficacité reste à prouver. En se prononçant pour son adoption, le PE prône une surveillance généralisée qui ne préviendra pas les actes terroristes mais engendrera des démocraties fragiles. Le PNR n’est pas seulement une atteinte aux libertés. C’est aussi un choix de société. Celui de dépenser 500 millions d’euros dans la surveillance de masse quand ils seraient plus utiles au financement de la surveillance ciblée de véritables suspects, du travail de terrain, de la coopération entre services de police et de renseignements des États-membres, notamment des équipes communes d’enquête sous l’autorité d’Europol et Eurojust. 500 millions utiles pour prévenir la radicalisation, combattre le chômage et l’exclusion, réformer la prison, construire une société de l’inclusion, notre force contre la folie meurtrière des terroristes.

Articles similaires :

Commenter

Protected by WP Anti Spam
Par Michèle Rivasi

Suivez-moi sur Facebook

Suivez-moi sur Twitter