A A

CIGARETTE ELECTRONIQUE : pour l’application du principe de précaution

COMMUNIQUE DE PRESSE

Mardi 26 août 2014

Deux rapports récents pointent des menaces sur la santé liées à l’usage de la cigarette électronique.

L’Organisation mondiale de la santé (OMS) tout d’abord recommande d’interdire la vente aux mineurs de cigarettes électroniques et sa consommation dans les espaces publics fermés. L’OMS pointe également de « graves menaces pour les fœtus ». Il faut rappeler que déjà en juillet 2013 l’OMS affirmait que les risques sur la santé de ces nouvelles cigarettes en vogue étaient « largement indéterminés ».

Par ailleurs, l’American Heart Association (AHA) a recommandé l’interdiction de ces cigarettes aux mineurs et la limitation de la publicité incitant les jeunes vers ce nouveau phénomène de mode : le vapotage. L’AHA estime qu’il convient d’appliquer le même cadre réglementaire que le tabac à ces produits qui contiennent de la nicotine.

Michèle Rivasi, députée européenne écologiste, membre de la commission ENVI (santé, environnement) au Parlement européen réitère à cette occasion sa demande d’application du principe de précaution par rapport à « ces produits issus de nouvelles technologies pour lesquelles nous n’avons que peu de recul et peu d’informations en dehors des démarches marketing à visée commerciales de leurs producteurs. Il est essentiel de mesurer l’impact à long terme de la consommation de ces nouveaux produits sur la santé, et leurs éventuels facteurs de maladies cardio-vasculaires, d’AVC ou d’atteintes neurologiques. »

La France et les Etats membres de l’UE  doivent tenir compte de ces nouvelles études alarmistes pour la transposition de la directive européenne sur les produits du tabac dans l’Union européenne et adoptée en février 2014.

 

 

Articles similaires :

Tags: , , ,

Leave a Reply

Bienvenue !

Bienvenue sur le site de Michèle Rivasi.


Twitter FaceBook Flux RSS

Rechercher :

Dernière vidéo :
Ad Ad

Suivez-moi sur Facebook!

Associations

Archives