A A

Budget : L’Agence Européenne des Médicaments nécessite un traitement d’urgence

Ce mardi 10 mai 2001, le Parlement a adopté la plupart des dépenses du budget de l’UE pour l’exercice 2009. Parmi les 39 rapports dans le cadre de la procédure dite « de décharge », une majorité de députés a donné un avis défavorable à l’octroi de la décharge budgétaire de l’Agence européenne des médicaments (EMA basée à Londres). L’agence dispose maintenant de 6 mois pour faire de nouvelles propositions et améliorer son fonctionnement interne.
 
Réagissant à l’issue du vote, Michèle RIVASI, eurodéputée du Groupe des Verts/ALE, membre de la commission de l’environnement a estimé que :

« Cette décision est justifiée au vu des nombreuses anomalies relevées par la Cour des Comptes Européenne dans le management de l’EMA dont le budget s’élevait à presque 200 € millions en 2009. Cela fait plusieurs années que les audits internes de la commission listent des problèmes critiques ou très importants. Conflits d’intérêts, qualité des données collectées, accès aux informations…

Les problèmes persistent, de nouveaux apparaissent. Qu’a fait l’EMA ? Rien. Il apparait de plus en plus clair que c’est bien la gouvernance de l’EMA qui pose problème, comme en témoigne d’ailleurs le comportement de son ancien directeur qui a rejoint les rangs de l’industrie pharmaceutique sans en référer à quiconque. C’est pourquoi dans son organisation actuelle, l’EMA ne fonctionne pas correctement, cela nuit à la crédibilité et à la confiance des citoyens européens dans l’ensemble des institutions sanitaires européennes. Ce n’est pas acceptable. L’EMA doit se réformer de toute urgence. »

Articles similaires :

Tags: , ,

Leave a Reply

Bienvenue !

Bienvenue sur le site de Michèle Rivasi.


Twitter FaceBook Flux RSS

Rechercher :

Dernière vidéo :
Ad Ad

Suivez-moi sur Facebook!

Associations

Archives