A A

Agenda – Semaine du 14 au 20 octobre 2013

14 Oct 2013

Agenda

Lundi 14 octobre (Valence, Paris)

14h : rendez-vous – permanence parlementaire  (Valence)

Soirée : Invitée de l’émission « Ca vous regarde », sur la chaîne parlementaire (LCP-AN) (Paris, Assemblée nationale)

Mardi 15 octobre (Paris)

– 10h : tournage pour un documentaire sur l’agroalimentaire (alimentation et santé)

– 15 h- 17h30 : Michèle Rivasi et Sergio Coronado (EELV) organisent le colloque « Du nucléaire à la transition énergétique: des discours aux actes », à l’Assemblée nationale (6e bureau). La première partie du colloque intitulée « Enquête épidémiologique rétroactive sur les conséquences des retombées radioactives de Tchernobyl en Corse: la fin d’une controverse française? » s’intéressera aux conséquences des retombées radioactives de Tchernobyl en Corse, inexistantes selon les « paroles » des gouvernements successifs. En effet, une étude indépendante menée par une équipe de chercheurs italiens a confirmé les inquiétudes concernant les conséquences sanitaires du passage du nuage radioactif. Pourtant, le gouvernement refuse toujours de telles conclusions. Jacques Repussard, directeur général de l’Institut de radioprotection et de sûreté nucléaire, nous fera l’honneur de sa présence pour commenter les résultats de cette étude.

La deuxième partie intitulée « De la fermeture de Fessenheim au développement d’un nouveau modèle énergétique : quelles priorités pour la majorité? » s’intéressera aux conclusions du Débat national sur la transition énergétique (DNTE) et à la loi de programmation sur la transition énergétique qui est en préparation. En réunissant des élu-e-s du Parti socialiste et d’Europe Écologie-Les Verts, mais aussi des experts reconnus, nous esquisserons les « actes » à prendre pour enfin engager une transition énergétique, volontaire et bénéfique à la société dans son ensemble.

Mercredi 16 octobre (Bruxelles)

13h-15h : Michèle Rivasi organise au Parlement européen un séminaire sur l’empreinte santé des pollutions environnementales, en partenariat avec Global Alliance on Health and Pollution (GAHP), the World Bank, DG Development and the Health and Environment Alliance (HEAL).

15h-18h30: Conférence du Groupe des Verts/ALE : A Renaissance of Industry for a Sustainable Europe

19h-21h : Sandrine Bélier, Michèle Rivasi et Yannick Jadot organisent la projection du film « Supertrash » au Parlemenent européen. Annonce sur le site des euro-député-es d’EELV
Bande Annonce ici

Jeudi 17 octobre (Bruxelles, Valence)

15h-18h30 : Réunion de la Commission ENVI : discussion sur les biocides, la directive miel et la crise alimentaire notamment, échanges de vues avec l’Efsa sur les allégations de santé

20h30-22h : Réunion EELV Valence

Vendredi 18 octobre (Lyon)

9h30-17h : Rencontres Chimie – Santé Environnementale à l’ENS de Lyon. Le Réseau Environnement Santé souhaite initier un espace de dialogue et de réflexion sur les nouvelles missions de la chimie du XXIème siècle. Comment la chimie européenne, dans sa double dimension scientifique et industrielle, peut-elle apporter des solutions innovantes pour faire face aux défis écologiques et sanitaires de la santé environnementale ? Comment, en prolongement de Reach, promouvoir l’offre et la demande en substances chimiques plus sûres ?

Samedi 19 octobre (Paris)

15h : Colloque De l’austérité à une nouvelle prospérité : quelles initiatives pour l’Europe ? Les eurodéputés Europe Ecologie – Les Verts vous invitent à envisager les chemins d’une nouvelle prospérité pour l’Europe lors d’une conférence à Paris, le 19 octobre 2013 à partir de 15 h, au Belvédère de la Bibliothèque nationale de France. Prenons de la hauteur et proposons de nouvelles initiatives pour l’Europe !

Articles similaires :

Tags:

One Response to “Agenda – Semaine du 14 au 20 octobre 2013”

  1. article très très intéressant , hop dans mes favoris 😀
    je te félicite pour le choix de sujet

Leave a Reply

Bienvenue !

Bienvenue sur le site de Michèle Rivasi.


Twitter FaceBook Flux RSS

Rechercher :

Dernière vidéo :
  • Communiqué de presse – Strasbourg, 13 novembre 2018

    Avec son objectif d’atteindre la neutralité nette des gaz à effet de serre (GES) dans la seconde moitié de ce siècle, l’Accord de Paris a été salué comme l’accord sur le climat le plus ambitieux à ce jour. Mais il ne peut être ambitieux et efficace seulement si les politiques suivent. Ce mardi 13 novembre 2018, le Parlement européen a approuvé l’accord sur la gouvernance de l’Union de l’énergie et de l’action climatique (+475/-100/Abst 33).  Il ancre le concept de ‘budget carbone’ à l’horizon 2050 dans la législation de l’UE en soulignant la nécessité de parvenir le plus tôt possible à une économie zéro nette émissions.

    Réaction de Michèle Rivasi, eurodéputée du groupe des Verts/ALE et co-rapporteur sur la gouvernance de l’Union de l’énergie réagit :

     

    « Ce règlement va nous permettre de s’orienter vers l’Accord de Paris. Tous les pays de l’UE devront désormais établir des plans d’action nationaux conformes à l’objectif de l’Accord de Paris, qui est de maintenir le réchauffement climatique bien en dessous de 2 °C, pour atteindre une température de 1,5 °C. Pour la première fois, nous avons ancré dans le droit de l’Union la nécessité de parvenir le plus tôt possible à zéro nette émissions de gaz à effet de serre.

    C’est une première, les objectifs 2030 pour le climat (les énergies renouvelables et l’efficacité énergétique) devront être alignés sur un budget carbone de l’UE et une stratégie climatique et énergétique à long terme qui soit compatible avec les objectifs de Paris. Cela nécessite de transformer en profondeur les principaux secteurs émetteurs – plutôt que de procéder à des améliorations marginales pour atteindre des objectifs à court terme.

    Cet accord apporte beaucoup de nouveautés dans la législation européenne. Il demande une stratégie européenne et complète sur le méthane, dont l’impact climatique est d’autant plus élevé que la période de référence choisie est courte, étant donné sa coute vie dans l’atmosphère. La gouvernance pointe aussi la pauvreté énergétique qui est un enjeu à ne pas sous-estimer. Aujourd’hui, personne dans l’Union européenne ne devrait avoir à choisir entre se chauffer, se rafraîchir ou manger.

    Cette gouvernance de l’Union de l’énergie et de l’action climatique ouvre la voie à la transparence et à la participation des collectivités locales à construire l’avenir énergétique et climatique de leur pays. L’accès aux informations pertinentes via une plateforme européenne en ligne, ainsi qu’un dialogue permanent avec les parties prenantes dans l’élaboration ou la révision de plans vont permettre de tenir les gouvernements responsables de leurs objectifs.

    A la COP24 à Katowice, l’attention va se porter sur la mise en œuvre de l’Accord de Paris. Ces éléments de bonne gouvernance sont essentiels pour la crédibilité de l’Union européenne sur la scène internationale. Nous demandons maintenant à la Commission d’apporter une réponse sérieuse et concrète au changement climatique et de mettre en place une stratégie à long terme conforme à la dernière recommandation scientifique relative aux défis soulevés dans le rapport spécial du GIEC sur 1,5 °C. Il n’y a pas de temps à perdre ! »

    Intervention en plénière le 13 novembre 2018:

    La gouvernance de l’Union de l’énergie est un bel exemple de réussite européenne:

    Vidéo Europarl TV:

    Réaction de Michèle Rivasi sur la Stratégie climat 2050 de la Commission européenne:

    Articles similaires :

Ad Ad

Suivez-moi sur Facebook!

Associations

Archives