Ruthénium 106 : On ne peut pas rester silencieux!

Ruthénium 106: Michèle Rivasi réagit au silence: que fait l’Europe? que l’AIEA? Les informations entre la Russie et l’Europe ne circulent pas?

Il y a plus de 450 centrales dans le monde, plus de 120 en Europe, après 3 mois on ne connaît toujours pas l’origine de ce Ruthénium 106. Sans réponses, on ne peut pas continuer à développer le nucléaire civile.

Articles similaires :

Commenter

Protected by WP Anti Spam
Par Michèle Rivasi

Suivez-moi sur Facebook

Suivez-moi sur Twitter