A A

Risque cancérigène des mobiles : Mieux vaut tard que jamais !

Le groupe d’experts internationaux rassemblés à Lyon par le Centre international de recherche sur le cancer (CIRC), une agence de l’OMS, a classé comme « possible cancérigène » les rayonnements des champs électromagnétiques radiofréquence. Cette décision, votée à l’unanimité, place les ondes du téléphone mobile dans la même catégorie que la laine de verre et les vapeurs d’essence.

 « Il vaut mieux tard que jamais » a déclaré l’eurodéputée Michèle Rivasi (Europe Ecologie Les Verts) à l’annonce de cette décision. « L’OMS reconnait enfin le risque cancérigène du téléphone mobile. »

« Maintenant, cettte reconnaissance doit rapidement être suivie d’effets, en particulier auprès des enfants et adolescents utilisant un mobile. Les gros consommateurs, les plus anciens aussi, sont aux avants postes du risque. Les pouvoirs publics ont le devoir de prendre des mesures très claires et explicites. A quant, comme pour les cigarettes, l’avertissement « une consommation importante nuit à la santé » sur les mobiles ? » demande Michele Rivasi, également biologiste et fondatrice du Criirem, le Centre de Recherche et d’Informations Independantes sur les Rayonnements ElectroMagnétiques.

Articles similaires :

Tags: ,

Leave a Reply

Bienvenue !

Bienvenue sur le site de Michèle Rivasi.


Twitter FaceBook Flux RSS

Rechercher :

Dernière vidéo :
Ad Ad

Suivez-moi sur Facebook!

Associations

Archives