Levothyrox : Et maintenant le secret des affaires pour sanctuariser l’opacité !

Levothyrox : Et maintenant le secret des affaires pour sanctuariser l’opacité !

Michèle RIVASI, députée européenne écologiste, biologiste agrégée et normalienne, co-auteure du livre « Le racket des laboratoires pharmaceutiques et comment en sortir », commente la préméditation et la dissimulation des informations décidée par l’ANSM sur le dossier du Levothyrox :

Après le déni des autorités publiques, puis l’effet nocebo évoqué face à la souffrance de femmes malades de la thyroïde, l’ANSM invoque le secret des affaires pour empêcher la transmission d’informations (nom de l’entreprise et lieu de production du principe actif) sur la fabrication et la composition de la nouvelle formule.

C’est proprement scandaleux ! Qu’y a t’il a cacher ? Une nouvelle fois l’opacité règne dans le domaine de la santé et les intérêts des laboratoires priment sur l’intérêt général et la santé de nos concitoyens.

Rappelons que l’AFMT estime à environ 100 000 personnes (les chiffres officiels évoquent 30 000 signalements) les victimes d’effets secondaires parfois très lourds de la nouvelle formule du Levothyrox demandée par l’ANSM elle même.

La transparence et le principe de précaution doivent devenir les deux exigences fondamentales en matière de santé publique et de politique relative aux produits de santé.

Articles similaires :

Commenter

Protected by WP Anti Spam
Par Michèle Rivasi

Suivez-moi sur Facebook

Suivez-moi sur Twitter