A A

La gravité de la pollution des boues rouges est reconnue par le Ministère de l’Environnement

Suite à l’interpellation de José Bové et Michèle RIVASI, eurodéputés Verts/ALE, concernant les rejets de boues rouges issues de l’usine d’alumine de Gardanne (Bouches-du-Rhône) en mer Méditerranée la Ministre de l’Ecologie reconnait clairement la gravité du sujet, dans un courrier en date du 29 mars 2013 et constate avec nous l’impact considérable et irréversible de cette pollution aux métaux lourds, sur le vivant et sur notre environnement.

Delphine Batho précise qu’elle n’est pas « favorable » à la poursuite des rejets solides et même liquides en mer après 2015. La Ministre va donc plus loin que la Convention de Barcelone en interdisant à l’industriel, tout rejet, même liquide.

Pour José Bové et Michèle Rivasi, cette déclaration est une victoire incontestable des opposants au rejet de boues rouges en mer et de ceux qui veulent préserver une méditerranée vivante. L’option de 2015 est encore trop tardive et nous demandons l’arrêt des rejets au plus tôt.

Articles similaires :

Tags: , , , ,

Leave a Reply

Bienvenue !

Bienvenue sur le site de Michèle Rivasi.


Twitter FaceBook Flux RSS

Rechercher :

Dernière vidéo :
Ad Ad

Suivez-moi sur Facebook!

Associations

Archives