A A

Je soutiens les revendications des travailleurs et sous traitants du nucléaire

Action syndicale du Jeudi 22 septembre

Après l’accident à Centraco sur le site de Marcoule le 12 septembre, faisant un mort et quatre blessés dont un grave parmi les salariés, il devient toujours plus urgent de se mobiliser pour améliorer les conditions de travail sur les sites nucléaires en France.

« La sûreté des centrales et des installations nucléaires passe par la sécurité et la formation des travailleurs. L’emploi ou l’utilisation inconsidérée des sous-traitants, qui subissent les doses d’irradiation les plus importantes lors de leur travail, font courir des risques d’incidents ou d’accidents graves pouvant provoquer des contaminations irréversibles. Il est plus que jamais indispensable de garantir aux salariés du nucléaire un statut social de haut niveau »

Michèle RIVASI, députée européenne et co-fondatrice de la CRIIRAD, soutient ainsi les revendications des travailleurs et sous-traitants du nucléaire : « Un droit à la retraite à taux plein à 55 ans, une limite annuelle de dose à 10 milli Sieverts, une déclaration d’accident du travail pour toutes contaminations internes, un suivi médical à vie.  J’ajoute que l’usage de la sous-traitance devrait rester une exception, et qu’il est essentiel qu’un maximum d’activités soit internalisé. Ce n’est qu’ainsi que l’on pourra garantir aux salariés des conditions de travail décentes ; c’est bien le moins que l’on puisse exiger pour ces personnes qui œuvrent chaque jour pour la sûreté des centrales et sites nucléaires en France ».

Articles similaires :

Tags: , ,

Leave a Reply

Bienvenue !

Bienvenue sur le site de Michèle Rivasi.


Twitter FaceBook Flux RSS

Rechercher :

Dernière vidéo :
Ad Ad

Suivez-moi sur Facebook!

Associations

Archives