A A

Fukushima: Michèle Rivasi se rend au Japon à l’invitation du puissant Seikatsu Club

Trois mois après Fukushima, la fronde antinucléaire prend de l’ampleur et n’en finit pas de remettre en cause le modèle énergétique de nombreux pays européens. Alors que le référendum italien fait l’objet de toutes les attentions suite à la décision de sortie du nucléaire de l’Allemagne et de la Suisse, la situation entourant la catastrophe de Fukushima reste toujours aussi opaque, laissant la population dans le désarroi le plus total.

Dans ce contexte de défiance Michèle RIVASI, députée européenne et fondatrice du premier laboratoire indépendant de recherche sur la radioactivité (CRIIRAD), a été invitée par le très puissant Seikatsu Club (*) à intervenir à Tokyo lors de la manifestation mondiale du 11 Juin et rencontrer les paysans en détresse et les familles en deuil, véritables réfugiés de la radioactivité. L’évacuation forcée des populations vivant dans les zones contaminées a eu d’importantes conséquences psychologiques et de nombreux paysans ont mis fin à leur jour face à cette dépossession aussi tragique que brutale.

Elle rencontrera aussi sur place différentes personnes avides de conseils pour la création d’une organisation indépendante de contrôle de la radioactivité, sur le modèle de la CRIIRAD. Elle sera aussi amenée à rencontrer les responsables qui ont autorisé l’augmentation des normes d’irradiation et de contamination radioactive des aliments, qui auront pour conséquence une augmentation des risques de cancer pour la population. Ainsi, elle sera sur Tokyo de samedi matin à lundi après-midi et se rendra ensuite dans la région de Fukushima jusqu’à jeudi matin.

« Ce voyage au Japon m’emplit d’émotion, et j’espère pouvoir apporter mon expertise auprès des Japonais: il y a de nombreuses attentes de la part de la société japonaise en matière de transparence et d’accès à l’information. J’y vais aussi pour prendre la mesure de la situation puisque l’attention médiatique entourant la catastrophe de Fukushima Daichii est retombée tel un soufflet: je compte prêter une oreille attentive à tous les témoignages qui me seront offerts » commente Michèle RIVASI la veille de son départ.

(*) Le Seikatsu Club fonctionne tel une Union des Consommateurs et représente 22 millions de membres à travers le Japon. Pour plus d’informations: http://www.seikatsuclub.coop/english/

Articles similaires :

Tags: , , ,

One Response to “Fukushima: Michèle Rivasi se rend au Japon à l’invitation du puissant Seikatsu Club”

  1. GreenDestroyer dit :

    Bravo Michèle ! Continuez à faire à ce que l’Europe soit sans Nucléaire.

Leave a Reply

Bienvenue !

Bienvenue sur le site de Michèle Rivasi.


Twitter FaceBook Flux RSS

Rechercher :

Dernière vidéo :
Ad Ad

Suivez-moi sur Facebook!

Associations

Archives