A A

Coup de gueule contre le manque de culture écologiste de François Hollande

27 Jan 2012

A la Une, Communiqués, Medias

François Hollande, candidat PS à l’élection présidentielle, s’est exprimé hier jeudi 26 janvier dans l’émission « Des paroles et des actes » sur France 2. Réaction de Michèle Rivasi, porte-parole d’Eva Joly.

« Je suis offusquée sur le manque d’engagement de François Hollande vis à vis des enjeux écologiques auxquels nous devons faire face à court, moyen et long terme.
Comment compte-t-il résoudre les multiples crises que nous subissons ? Dans son discours et son programme, il n’y a rien sur la transition écologique de l’économie, rien sur le dérèglement climatiques, rien sur l’économie sociale et responsable, rien sur l’addiction aux énergies fossiles et toujours rien sur l’agriculture durable et donc rien pour répondre à la crise écologique.
Même si François Hollande participera demain samedi sur les enjeux environnementaux et énergétiques lors du congrès de l’association France Nature Environnement, cela ne suffira pas pour lui refaire une virginité « verte » et pour rattraper le retard qu’il a pris en la matière lorsqu’il s’est exprimé hier devant les français.
Pour répondre à la crise écologique que nous connaissons, une grande partie des réponses se trouvent dans le projet des écologistes, porté par Eva Joly.
Il devient plus que nécessaire d’anticiper l’épuisement des ressources fossiles et de repenser notre modèle énergétique, d’agir contre le dérèglement climatique avec l’isolation massive des logements, le développement des énergies renouvelables et l’efficacité énergétique, qui auront en plus un effet vertueux sur le pouvoir d’achat des français et sur l’emploi.
On dirait d’ailleurs que François Hollande est aussi frappé d’amnésie concernant Fukushima et les risques que l’utilisation de l’énergie nucléaire fait courir aux français. Seuls les écologistes sont prêts à prendre leur responsabilité face à la menace que représente cette énergie en proposant un plan crédible de sortie progressive du nucléaire.
Par ailleurs, Monsieur Hollande a omis de parler de la crise sanitaire qui nous touche tous. Intimement liée à nos modes de vies, celle-ci résulte de la dégradation de l’environnement, de l’utilisation massive de pesticides et autres produits dangereux qui empoisonnent notre organisme au quotidien. L’épidémie de cancers et de maladies chroniques qui affecte la population est là pour en témoigner. Une des réponses à cette crise passe par une véritable politique de prévention et d’éducation à la santé, une agriculture et une alimentation saines.
Pour répondre à ces différentes crises, Monsieur Hollande est encore au milieu du gué ; s’il ne le passe pas, cela montrera le manque d’ambition de son programme et qu’il ne veut pas se saisir de la crise écologique et sanitaire qui mine notre pays.
Pour moi, votez utile, c’est voter pour Eva Joly et pour l’écologie politique, qui donne des solutions concrètes aux crises économique et financière, écologique, sanitaire, et énergétique. »

Articles similaires :

Tags: , ,

7 Responses to “Coup de gueule contre le manque de culture écologiste de François Hollande”

  1. sebire véronique dit :

    Monsieur Hollande veut juste  » le pouvoir » sarkozy/Hollande même combat, son dédain est à la hauteur de son ambition, combien est il rémunéré par areva et edf et autres lobbies?sortie immédiate du nucléaire!

  2. Dubito dit :

    C’est un peu tard pour se rendre compte à quel candidat se sont ralliés naïvement les écologistes, qui se reniés pour quelques circonscriptions… Triste.

  3. Padirac dit :

    Augmentation du nucléaire avec Hollande

    Se contenter de fermer Fessenheim tout en ouvrant l’EPR de Flamanville va conduire à une augmentation de la production électro-nucléaire française …

    http://www.decouplage.org/article-se-contenter-de-fermer-fessenheim-tout-en-ouvrant-l-epr-de-flamanville-va-conduire-a-une-augmentatio-98038402.html

    « La production augmenterait de 800 à 2.200 GWh en moyenne pour l’électricité nucléaire en remplaçant les deux vieux réacteurs de Fessenheim par le réacteur tout neuf de Flamanville. La production moyenne est de 5.450 GWh par an pour Fessenheim-1 (taux de charge de 71%) et de 4.950 GWh par an pour Fessenheim-2 (taux de charge de 64%), soit 10.400 GWh par an (puissance de 880 MW chacun).

    Statistiques nucléaires : http://energeia.voila.net/nucle/france_58_reacteurs.htm

    La puissance du réacteur EPR est de 1.600 MW et sa production nominale (théorique) est de 14.000 GWh par an. S’il est mis en service en décembre 2016 (dernière prévision), il produirait entre 11.200 GWh (taux de charge de 80%) et 12.600 GWh par an (taux de charge de 90% : publicité constructeur).

    Au final, pour une année moyenne, la production d’électricité nucléaire serait plus importante dans cinq ans qu’aujourd’hui ! »

  4. faure dit :

    si Hollande affirmait déjà tout ce que nous pouvons dire , se poserait sans doute alors l’intérêt de la candidature EELV aux présidentielles, ne pensez vous pas ?
    Plutôt que d’être vertueusement offusquée, il faudrait simplement rebondir sur ses lacunes , en affirmant nos valeurs. Ce serait peut-être plus efficace.
    vous faites partie de ceux qui pour des raisons diverses ont choisi cette alliance, terriblement engagée et affirmée avant même qu’elle n’entre en action et que l’on puisse en voir les contours réels, vous devriez donc vous en rendre compte, comme le fait le militant lambda

  5. MCPN dit :

    LCP – Ca vous regarde.
    Electricité où sera la baisse des consommations ?
    Economie sur les bâtiments ! Il a été dit que 1 millions d’habitations sont à revoir pour isolation vétuste mais la grande majorité de ces logements se chauffent avec des combustibles et non à l’électricité.
    Besoins en énergie à venir.
    – L’essor du véhicule électrique : un secteur qui sera gros consommateur.
    – Retrouver de l’emploi pour 3 millions de chômeurs… : donc de l’énergie en +
    – 500 000 logements à construire sachant que pour les petites surfaces (-60m2) le chauffage électrique n’a pas une autre alternative.
    Le nucléaire est dit dangereux, mais sans doute pas trop, pour en terminer en 2030 !!
    On demande à comprendre ?
    Pour mémoire la population mondiale croit chaque année -en nombre- de la population française. Et rien sur la natalité !
    http://maurice.champion20.pagesperso-orange.fr/Electricite.htm

  6. Christophe dit :

    Enfin un peu de lucidité… Mais pourquoi vous vous en rendez compte seulement maintenant ?
    Sans doute parce que l’attrait du pouvoir est bien plus fort que les convictions écologistes du parti et c’est pour cette raison que bien des écolos ne vous suivent plus.
    EELV est devenu aussi médiocre que les autres partis en se compromettant dans des jeux d’alliance incohérents pour soit-disant faire barrage à l’inacceptable. L’inacceptable c’est de fourvoyer ses idéaux pour un parti qui n’a jamais eu d’intérêt sérieux pour la question environnementale.
    Je n’ai aucun soupçon sur votre appel à voter Hollande au second tour de la présidentielle, si il passe le premier et à ce titre, vous en valez pas mieux que le PS.

  7. Ludovic dit :

    Pour sortir du nucléaire, il faut tout d’abord un plan poussant les Français à isoler leur habitations correctement. Car pour l’instant seulement les nouveaux batiments sont isolés et encore pas nécessairement avec les meilleurs isolants du marché.

Leave a Reply

Bienvenue !

Bienvenue sur le site de Michèle Rivasi.


Twitter FaceBook Flux RSS

Rechercher :

Dernière vidéo :
  • Communiqué de presse – Strasbourg, 13 novembre 2018

    Avec son objectif d’atteindre la neutralité nette des gaz à effet de serre (GES) dans la seconde moitié de ce siècle, l’Accord de Paris a été salué comme l’accord sur le climat le plus ambitieux à ce jour. Mais il ne peut être ambitieux et efficace seulement si les politiques suivent. Ce mardi 13 novembre 2018, le Parlement européen a approuvé l’accord sur la gouvernance de l’Union de l’énergie et de l’action climatique (+475/-100/Abst 33).  Il ancre le concept de ‘budget carbone’ à l’horizon 2050 dans la législation de l’UE en soulignant la nécessité de parvenir le plus tôt possible à une économie zéro nette émissions.

    Réaction de Michèle Rivasi, eurodéputée du groupe des Verts/ALE et co-rapporteur sur la gouvernance de l’Union de l’énergie réagit :

     

    « Ce règlement va nous permettre de s’orienter vers l’Accord de Paris. Tous les pays de l’UE devront désormais établir des plans d’action nationaux conformes à l’objectif de l’Accord de Paris, qui est de maintenir le réchauffement climatique bien en dessous de 2 °C, pour atteindre une température de 1,5 °C. Pour la première fois, nous avons ancré dans le droit de l’Union la nécessité de parvenir le plus tôt possible à zéro nette émissions de gaz à effet de serre.

    C’est une première, les objectifs 2030 pour le climat (les énergies renouvelables et l’efficacité énergétique) devront être alignés sur un budget carbone de l’UE et une stratégie climatique et énergétique à long terme qui soit compatible avec les objectifs de Paris. Cela nécessite de transformer en profondeur les principaux secteurs émetteurs – plutôt que de procéder à des améliorations marginales pour atteindre des objectifs à court terme.

    Cet accord apporte beaucoup de nouveautés dans la législation européenne. Il demande une stratégie européenne et complète sur le méthane, dont l’impact climatique est d’autant plus élevé que la période de référence choisie est courte, étant donné sa coute vie dans l’atmosphère. La gouvernance pointe aussi la pauvreté énergétique qui est un enjeu à ne pas sous-estimer. Aujourd’hui, personne dans l’Union européenne ne devrait avoir à choisir entre se chauffer, se rafraîchir ou manger.

    Cette gouvernance de l’Union de l’énergie et de l’action climatique ouvre la voie à la transparence et à la participation des collectivités locales à construire l’avenir énergétique et climatique de leur pays. L’accès aux informations pertinentes via une plateforme européenne en ligne, ainsi qu’un dialogue permanent avec les parties prenantes dans l’élaboration ou la révision de plans vont permettre de tenir les gouvernements responsables de leurs objectifs.

    A la COP24 à Katowice, l’attention va se porter sur la mise en œuvre de l’Accord de Paris. Ces éléments de bonne gouvernance sont essentiels pour la crédibilité de l’Union européenne sur la scène internationale. Nous demandons maintenant à la Commission d’apporter une réponse sérieuse et concrète au changement climatique et de mettre en place une stratégie à long terme conforme à la dernière recommandation scientifique relative aux défis soulevés dans le rapport spécial du GIEC sur 1,5 °C. Il n’y a pas de temps à perdre ! »

    Intervention en plénière le 13 novembre 2018:

    La gouvernance de l’Union de l’énergie est un bel exemple de réussite européenne:

    Vidéo Europarl TV:

    Réaction de Michèle Rivasi sur la Stratégie climat 2050 de la Commission européenne:

    Articles similaires :

Ad Ad

Suivez-moi sur Facebook!

Associations

Archives