A A

24 ans après: rétablir la vérité sur les conséquences sanitaires de Tchernobyl

24 ans après le drame de Tchernobyl, la catastrophe écologique et sanitaire continue à faire des victimes dans les zones contaminées en Biélorussie et en Ukraine. En effet, 80% des enfants vivant dans les zones contaminées présentent des pathologies liées à la contamination interne -via l’ingestion d’aliments contaminés et la contamination des nappes phréatiques- affectant les populations génération après génération.

Pour témoigner de l’état sanitaire de ces victimes oubliées, j’ai invité au Parlement européen à Strasbourg cette semaine des scientifiques dont l’intégrité scientifique n’a d’égale que leur renommée internationale: le professeur Alexey Yablokov (ancien conseiller environnemental du président Boris Eltsine et membre de l’Académie des Sciences de Moscou), le professeur Youri Bandajevsky (coordinateur du Centre de Réhabilitation des Victimes de Chernobyl en Ukraine) et le professeur Alexey Nesterenko (directeur de l’Institut BelRad, seul organisme scientifique indépendant soignant les enfants irradiés). Youri Bandajevsky n’a pu malheureusement faire le voyage, à cause du nuage volcanique.

Cette invitation avait pour but de présenter leurs études les plus récentes aux députés européens et surtout rendre hommage à leur travail de mémoire, de justice et de vérité.

Il s’agit bien de rétablir une vérité historique jusque là bafouée par les liens existants entre l’Agence Internationale de l’Energie Atomique et l’OMS*: les chiffres officiels fournis par ces agences de l’ONU (environ 50 morts) ont volontairement été sous-évalués afin de protéger la réputation de l’industrie nucléaire. N’oublions pas que l’AIEA a pour but de promouvoir le nucléaire civil et que cette mainmise sur l’OMS a empêché jusque là toute amélioration de l’évaluation sanitaire des victimes.

En effet, aucune étude épidémiologique n’a été effectuée en 24 ans afin d’évaluer la santé des liquidateurs et celle des populations vivant en territoire contaminé. Pour y parvenir, il faut donc promouvoir des recherches indépendantes à ce sujet.

C’est pourquoi je soutiens pleinement le centre Belrad, mais aussi la création d’un centre de santé par Youri Bandajevsky en Ukraine, afin d’assurer un véritable suivi sanitaire. Je me rendrai le mardi 27 Avril à Kiev afin de présider une conférence sur le soutien aux populations irradiées. Ces projets indépendants souffrent malheureusement d’un manque de financements, provoquant le délabrement des équipements sanitaires mis à disposition des malades. En cela, l’UE peut et doit jouer un rôle financier décisif afin de garantir le bon fonctionnement de ces organisations. N’oublions pas que c’est bien le sacrifice des 800 000 liquidateurs qui a empêché une contamination massive au niveau européen.

*voir l’accord WHA 12-40 du 28 mai 1959 dont la conséquence est la perte de toute compétence de l’OMS en matière de rayonnements ionisants. Pour plus d’information visiter le site de l’appel pour l’indépendance de l’OMS: http://www.independentwho.info/

Leave a Reply


cinq + 2 =

Bienvenue !

Bienvenue sur le site de Michèle Rivasi.


Twitter FaceBook Flux RSS

Rechercher :

Dernière vidéo :
Ad Ad

Suivez-moi sur Facebook!

Associations

les tendances de l'industrie et le développement et la dynamique du marché de la croissance de ceux qui conduisent et l'inhibition de l'industrie a également été élaboré dans le rapport. analyse SWOT de leader Replique Montre des marques telles que Replique Montre Rolex, Cartier, Omega et Replique Montre Breitling renforce le paysage concurrentiel qui comprend des informations précieuses sur la finance de grandes marques horlogères suisses. Nous vous fournissons les derniers rapports d'études de marché sur les marchés mondiaux, les industries clés, les entreprises de premier plan, les nouveaux produits et les dernières répliques de montres industrie et Louboutin Pas Cher tendances.

Archives