A A

Archive | février, 2016

Prolongation de la durée d’activité des centrales nucléaires : le gouvernement portera la responsabilité d’un accident majeur

29 février 2016

1 Commentaire

La Ministre de l’environnement, de l’énergie et de la mer a annoncé hier qu’elle était prête à donner son feu vert à la prolongation de l’activité du parc nucléaire, sous réserve de l’avis de l’Autorité de sûreté nucléaire.

Agenda du 29 Février au 5 mars 2016 – semaine de réunion des groupes politiques à Bruxelles

29 février 2016

Laissez un commentaire !

Après une semaine très intense, celle-ci sera plus calme mais néanmoins cruciale sur le sujet des OGM et du glyphosate avec le lancement d’une campagne spécifique par le groupe des Verts au Parlement européen et une conférence de presse mercredi

Pollution de l’air: non au laxisme des Etats membres

26 février 2016

Laissez un commentaire !

Alors que les négociations entre les institutions européennes et les États membres vont commencer pour finaliser le texte sur les plafonds nationaux d’émissions, les écologistes alertent les États membres sur l’importance de ne pas détricoter ce qui a été voté démocratiquement par le Parlement. En octobre 2015, le Parlement européen avait suivi la position de […]

L’accord entre l’UE et l’industrie du tabac n’a plus lieu d’être

25 février 2016

Laissez un commentaire !

La Commission européenne doit publier sous peu son évaluation sur l’accord entre l’UE et les compagnies de tabac. Alors que l’accord avec Philip Morris International (PMI) (1) arrive à expiration en 2016, le groupe Verts-ALE estime cet accord obsolète du fait de la nouvelle législation européenne sur le tabac et s’oppose à son renouvellement pour […]

Santé Publique: Glyphosate, le dangereux jeu de la Commission européenne

24 février 2016

Laissez un commentaire !

La Commission européenne a officiellement transmis sa proposition de prolonger sans aucune restriction l’autorisation du glyphosate jusqu’en 2031. C’est sur cette base que les États membres prendront leur décision le 8 mars prochain.

Démission de Thomas Dietrich: exigeons un grand ménage, la transparence et une vraie conférence citoyenne sur la politique des produits de santé

24 février 2016

2 Commentaires

Thomas Dietrich a démissionné avec fracas du secrétariat général de la Conférence nationale de santé, dénonçant dans sa lettre ouverte le fait que « la démocratie dans le domaine de la santé n’est qu’une vaste mascarade montée par les politiques ».

Indemnisation des victimes des essais nucléaires: l’État doit s’engager en faveur de la reconnaissance de toutes les victimes

22 février 2016

Laissez un commentaire !

François Hollande est en visite en Polynésie française, un déplacement sous haute tension puisque les victimes des essais nucléaires français peinent encore et toujours à obtenir des indemnisations pourtant prévues par la loi Morin de 2010 sur la reconnaissance et l’indemnisation des victimes des essais nucléaires français.

L’insecticide chlordécone utilisé en Guadeloupe : un scandale sanitaire qui doit être puni

22 février 2016

Laissez un commentaire !

Le chlordécone est un insecticide cancérogène, perturbateur endocrinien, neurotoxique et spermatotoxique utilisé pour lutter contre le charançon du bananier. Interdit en France dès 1990, il a continué à être utilisé jusqu’en 1993 par dérogation. Un scandale sanitaire qui ne peut pas rester impuni estiment Michèle Rivasi, Karima Delli, Eva Joly, José Bové, Pascal Durand et […]

Agenda du 22 au 28 Février 2016 – Semaine de commissions parlementaires et de mini-plénière à Bruxelles

22 février 2016

Laissez un commentaire !

Une semaine dense, de Bruxelles à Lyon et à Barjac, en passant par Nice. Au programme : la protection de notre santé face aux grands lobbies (tabac, labos pharmaceutiques…), la résilience des territoires (Grasse) et la participation à des manifestations comme le Salon Primevère et la manifestation contre les gaz de schiste

Agenda du 15 au 20 Février 2016 – semaine de commissions parlementaires à Bruxelles

15 février 2016

Laissez un commentaire !

Ma semaine débute à Bruxelles avec les réunions de la Commission Santé, environnement et sécurité alimentaire, et se poursuivra à Paris pour le tout premier Colloque sur la phagothérapie à l’Assemblée nationale et finira à Valence pour discuter de la création de zones blanches pou les personnes EHS

Bienvenue !

Bienvenue sur le site de Michèle Rivasi.


Twitter FaceBook Flux RSS

Rechercher :

Dernière vidéo :
  • Communiqué de presse – Strasbourg, 13 novembre 2018

    Avec son objectif d’atteindre la neutralité nette des gaz à effet de serre (GES) dans la seconde moitié de ce siècle, l’Accord de Paris a été salué comme l’accord sur le climat le plus ambitieux à ce jour. Mais il ne peut être ambitieux et efficace seulement si les politiques suivent. Ce mardi 13 novembre 2018, le Parlement européen a approuvé l’accord sur la gouvernance de l’Union de l’énergie et de l’action climatique (+475/-100/Abst 33).  Il ancre le concept de ‘budget carbone’ à l’horizon 2050 dans la législation de l’UE en soulignant la nécessité de parvenir le plus tôt possible à une économie zéro nette émissions.

    Réaction de Michèle Rivasi, eurodéputée du groupe des Verts/ALE et co-rapporteur sur la gouvernance de l’Union de l’énergie réagit :

     

    « Ce règlement va nous permettre de s’orienter vers l’Accord de Paris. Tous les pays de l’UE devront désormais établir des plans d’action nationaux conformes à l’objectif de l’Accord de Paris, qui est de maintenir le réchauffement climatique bien en dessous de 2 °C, pour atteindre une température de 1,5 °C. Pour la première fois, nous avons ancré dans le droit de l’Union la nécessité de parvenir le plus tôt possible à zéro nette émissions de gaz à effet de serre.

    C’est une première, les objectifs 2030 pour le climat (les énergies renouvelables et l’efficacité énergétique) devront être alignés sur un budget carbone de l’UE et une stratégie climatique et énergétique à long terme qui soit compatible avec les objectifs de Paris. Cela nécessite de transformer en profondeur les principaux secteurs émetteurs – plutôt que de procéder à des améliorations marginales pour atteindre des objectifs à court terme.

    Cet accord apporte beaucoup de nouveautés dans la législation européenne. Il demande une stratégie européenne et complète sur le méthane, dont l’impact climatique est d’autant plus élevé que la période de référence choisie est courte, étant donné sa coute vie dans l’atmosphère. La gouvernance pointe aussi la pauvreté énergétique qui est un enjeu à ne pas sous-estimer. Aujourd’hui, personne dans l’Union européenne ne devrait avoir à choisir entre se chauffer, se rafraîchir ou manger.

    Cette gouvernance de l’Union de l’énergie et de l’action climatique ouvre la voie à la transparence et à la participation des collectivités locales à construire l’avenir énergétique et climatique de leur pays. L’accès aux informations pertinentes via une plateforme européenne en ligne, ainsi qu’un dialogue permanent avec les parties prenantes dans l’élaboration ou la révision de plans vont permettre de tenir les gouvernements responsables de leurs objectifs.

    A la COP24 à Katowice, l’attention va se porter sur la mise en œuvre de l’Accord de Paris. Ces éléments de bonne gouvernance sont essentiels pour la crédibilité de l’Union européenne sur la scène internationale. Nous demandons maintenant à la Commission d’apporter une réponse sérieuse et concrète au changement climatique et de mettre en place une stratégie à long terme conforme à la dernière recommandation scientifique relative aux défis soulevés dans le rapport spécial du GIEC sur 1,5 °C. Il n’y a pas de temps à perdre ! »

    Intervention en plénière le 13 novembre 2018:

Ad Ad

Suivez-moi sur Facebook!

Associations

Archives