A A

Archive | juin, 2012

Evaluations complémentaires de sûreté: la transition énergétique ne doit plus attendre

L’Autorité de sûreté nucléaire (ASN) a rendu publiques les 900 prescriptions que devront mettre en œuvre les exploitants nucléaires français d’ici 2018 pour renforcer la sûreté de leurs installations

Vers la fin des amalgames dentaires au mercure en France ?

Dans le cadre des négociations internationales et de la révision de la stratégie communautaire sur le mercure (1), les autorités françaises viennent d’annoncer qu’elles « ne s’opposent pas à une suppression des amalgames au mercure dans le traitement de la maladie cardeuse ». Pour Michèle Rivasi, députée européenne vice-présidente du groupe des Verts, il s’agit d’une avancée […]

Forages pétroliers: loin des yeux mais près du coeur des écologistes, la Guyane est un joyau à préserver

Les eurodéputés EELV exigent un moratoire sur la prospection tant que les garanties environnementales, fiscales et sociales ne seront pas sérieusement prises en compte.

Le Bisphénol A : un perturbateur endocrinien à proscrire de toute urgence

Une étude récemment parue dans la revue Endocrinology révèle que les effets du bisphénol A (bpa) sont transgénérationnels. Cela signifie que les troubles de comportement induits par ce contaminant peuvent se transmettre de génération en génération. Pour Michèle Rivasi, députée européenne Europe-Ecologie Les Verts, l’heure est grave. « Le Bisphenol A est un perturbateur endocrinien qui […]

Veni, Vidi, Vinci…où quand la corruption l’emporte sur le droit en Russie

27 juin 2012

4 Commentaires

Evgenia Chirikova, leader emblématique de la résistance de la société civile russe à un projet d’autoroute controversé, était hier au Parlement européen pour dénoncer les liaisons dangereuses entre Vinci et l’oligarchie russe.

WiFi dans le métro, est-ce vraiment nécessaire?

21 juin 2012

1 Commentaire

Dès le 26 juin prochain, le métro parisien sera partiellement équipé d’un accès internet haut débit par WiFi, à défaut de la 3G. Si les inconditionnels de la toile « tout terrain » sont ravis, Michèle Rivasi, députée européenne Europe Ecologie – Les Verts, met en garde contre le danger pour la santé d’une exposition permanente aux […]

Europe Ecologie Les Verts soutient le rassemblement au Chefresne des 21, 22 et 23 juin

rassemblement contre l’EPR et la THT se tiendra le week-end prochain sur la commune de Chefresne, dans la Manche.

Reconnaître l’électrohypersensibilité: une nécessité

16 juin 2012

2 Commentaires

Reconnaître l’électrohypersensibilité: une nécessité

Pour la première fois, le Parlement européen aborde un sujet dont on parle peu mais de plus en plus préoccupant : l’hypersensibilité aux ondes électromagnétiques.

Aliments pour bébés: le Parlement européen adopte de nouvelles règles

Le Parlement européen a voté le 14 juin à une très large majorité en faveur du rapport relatif aux aliments destinés aux nourrissons et aux enfants en bas âge ainsi qu’aux aliments destinés à des fins médicales spéciales.

Le Parlement européen veut tirer les leçons du scandale PIP

Le Parlement européen a voté aujourd’hui 14 juin en faveur d’une résolution sur les implants mammaires en gel de silicone défectueux fabriqués par la société française PIP.

Bienvenue !

Bienvenue sur le site de Michèle Rivasi.


Twitter FaceBook Flux RSS

Rechercher :

Dernière vidéo :
  • Communiqué de presse – Strasbourg, 13 novembre 2018

    Avec son objectif d’atteindre la neutralité nette des gaz à effet de serre (GES) dans la seconde moitié de ce siècle, l’Accord de Paris a été salué comme l’accord sur le climat le plus ambitieux à ce jour. Mais il ne peut être ambitieux et efficace seulement si les politiques suivent. Ce mardi 13 novembre 2018, le Parlement européen a approuvé l’accord sur la gouvernance de l’Union de l’énergie et de l’action climatique (+475/-100/Abst 33).  Il ancre le concept de ‘budget carbone’ à l’horizon 2050 dans la législation de l’UE en soulignant la nécessité de parvenir le plus tôt possible à une économie zéro nette émissions.

    Réaction de Michèle Rivasi, eurodéputée du groupe des Verts/ALE et co-rapporteur sur la gouvernance de l’Union de l’énergie réagit :

     

    « Ce règlement va nous permettre de s’orienter vers l’Accord de Paris. Tous les pays de l’UE devront désormais établir des plans d’action nationaux conformes à l’objectif de l’Accord de Paris, qui est de maintenir le réchauffement climatique bien en dessous de 2 °C, pour atteindre une température de 1,5 °C. Pour la première fois, nous avons ancré dans le droit de l’Union la nécessité de parvenir le plus tôt possible à zéro nette émissions de gaz à effet de serre.

    C’est une première, les objectifs 2030 pour le climat (les énergies renouvelables et l’efficacité énergétique) devront être alignés sur un budget carbone de l’UE et une stratégie climatique et énergétique à long terme qui soit compatible avec les objectifs de Paris. Cela nécessite de transformer en profondeur les principaux secteurs émetteurs – plutôt que de procéder à des améliorations marginales pour atteindre des objectifs à court terme.

    Cet accord apporte beaucoup de nouveautés dans la législation européenne. Il demande une stratégie européenne et complète sur le méthane, dont l’impact climatique est d’autant plus élevé que la période de référence choisie est courte, étant donné sa coute vie dans l’atmosphère. La gouvernance pointe aussi la pauvreté énergétique qui est un enjeu à ne pas sous-estimer. Aujourd’hui, personne dans l’Union européenne ne devrait avoir à choisir entre se chauffer, se rafraîchir ou manger.

    Cette gouvernance de l’Union de l’énergie et de l’action climatique ouvre la voie à la transparence et à la participation des collectivités locales à construire l’avenir énergétique et climatique de leur pays. L’accès aux informations pertinentes via une plateforme européenne en ligne, ainsi qu’un dialogue permanent avec les parties prenantes dans l’élaboration ou la révision de plans vont permettre de tenir les gouvernements responsables de leurs objectifs.

    A la COP24 à Katowice, l’attention va se porter sur la mise en œuvre de l’Accord de Paris. Ces éléments de bonne gouvernance sont essentiels pour la crédibilité de l’Union européenne sur la scène internationale. Nous demandons maintenant à la Commission d’apporter une réponse sérieuse et concrète au changement climatique et de mettre en place une stratégie à long terme conforme à la dernière recommandation scientifique relative aux défis soulevés dans le rapport spécial du GIEC sur 1,5 °C. Il n’y a pas de temps à perdre ! »

    Intervention en plénière le 13 novembre 2018:

Ad Ad

Suivez-moi sur Facebook!

Associations

Archives